EVIDENCES
Éducation à la Santé et au Bien-Être

Message de santé homœopathique des hommes vrais au monde Mutant Message de santé homœopathique des hommes vrais au monde Mutant

La confiance de la plupart des Européens en l'Homœopathie n’a cessé de s’accroitre depuis sa création. C’est bien pour cela qu’ils n’ont jamais réussi à croire les lanceurs d’alerte qui leur annonçaient l’éradication mondiale de cette médecine si bienfaisante. Même si c’est à présent en cours, une solution existe, le Dr Eduard Van den Bogaert a lui aussi été lanceur d’alerte mais plus encore lanceur de solution innovante. En 2013, il annonçait à travers son livre avant-gardiste L’HoMSHaM®, comment se préparer à l’homœopathie du troisième millénaire, une homœopathie vibratoire libérée des contraintes médico-pharmaceutiques.

Vu la loi de l’offre et de la demande de cette médecine peu coûteuse pour la sécurité sociale, les lancements d’alerte d’une mort imminente de l’homœopathie étaient pour bon nombre incompréhensibles et incohérents. Même les firmes pharmaceutiques devaient être satisfaites de cette médecine puisque les effets secondaires des traitements allopathiques lourds et chroniques (chimio) étaient diminués et en permettaient une utilisation prolongée et confortable.

Une froide mise à mort de l’homœopathie par l’État

Malgré l’évidence des coups de boutoir médicaux répétés à l’égard de l’homœopathie, les Européens n’arrivaient pas à croire à une disparition possible. Quelque part ils avaient raison, les techniques de répression utilisées n’ont pas tué l’homœopathie à petit feu comme prévu, les chiffres en attestent. Par exemple, en 2018, 56% des français y avaient eu recours alors qu’en 2004 ils n’étaient que 39%. Ce n’est donc pas à petit feu que l’homœopathie a été tuée mais plutôt froidement, au grand jour, en supprimant sa diffusion autant dans les pharmacies que dans les universités. Chacun est étonné, ébahi de cette décision finale mais que faire ? Rester coincé dans une sensation d’impuissance et de renoncement est l’attitude la plus maladisante qui soit.

Le bouche à oreille, plus fort que le marketing politico-industriel

Même si le remboursement et le nombre de remèdes utilisés par les praticiens se sont réduits considérablement par les règlements des instances politiques sous l’influence des lobbies, que les pharmaciens n’arrivent plus à se procurer la matière première pour réaliser les remèdes, que seuls les médecins se sont vu accordé le droit de prescrire, que des médias n’ont cessé de dénoncer leur inefficacité, l’utilisation de l’homœopathie a toujours augmenté et a donné lieu à de nombreux témoignages de guérisons . Il est donc évident que notre force réside dans nos expériences de guérison et de leur partage.

Un tournant dans l’histoire de la santé se dessine

Le fait que l’homœopathie soit mise à mort dans le monde par des coups de massue répétés révèle que les stratégies du marketing commercial ou étatique ne fonctionnent plus comme par le passé. Il est devenu nécessaire de mettre à mort pour juguler l’essor d’une médecine nouvelle appréciée par le peuple pour son efficacité, son absence d’effets secondaires et son coût dérisoire. Un peuple qui d’ailleurs s’insécurise quand il réalise combien certaines décisions en matière de santé deviennent dictatoriales de la part de leurs élus qui nient leurs expériences guérisseuses et de ce fait leurs intérêts.

Pourquoi l’État a-t-il déremboursé des médicaments gratifiés de placebo qui réduisent pourtant les déficits de la Sécurité Sociale, ne produisent pas de résistance microbienne et cellulaire et rendent les gens plus heureux et sains.

La peur des détracteurs face à l’engouement des Français pour l’homœopathie, désabusés de l’allopathie, est devenue trop grande. Malgré les techniques marketing le contrôle leur échappe, le peuple a compris que les sociétés pharmaceutiques ne sont pas philanthropes et ne voit plus d’un bon œil les liens étroits de subordination des états de l’Union européenne vis-à-vis d’elles.

La liberté ne rime plus avec soins de santé depuis l’inquisition

Quoi dire de la politique vaccinale et des lois qui visent à interdire les manifestations, les grèves et même la publication d’articles sur les réseaux sociaux n’allant pas dans le sens de la pensée dominante en matière de santé ?

Il ne faut pas être grand mage pour réaliser qu'il est temps de s'entraîner à prendre soin de soi de façon autonome afin d’éviter de fréquenter autant que faire se peut cabinets médicaux et soins hospitaliers. Certaines suppressions ou pénuries d’approvisionnement de médicaments laissent certains consommateurs de médecine allopathique tout autant sans voix et les poussent à trouver d’autres solutions. Dans ce chaos, un véritable business de vente de médicament a vu le jour : délocalisations, contrefaçons, politique de prix ou de vente différente selon les pays, …

Les consommateurs ne sont plus dupes et sont de plus en plus nombreux à réaliser que le marché de la santé sert plus les intérêts des actionnaires, des producteurs, des états, que ceux des patients.

Mais c’est trop tard, un message « viral » de santé libérateur fait pandémie

Nombreuses sont les personnes qui se sont ouvertes à l’homœopathie de par le remboursement accordé par l’état. Même si les homœopathes sont en voie d’extinction liée à l’âge, leur message a pu résonner dans les oreilles de bien du monde, de bien des mères et continuera ainsi à être transmis à leur progéniture. Les mères ont fait rentrer dans leur nid pour prendre soins de ceux qu’elles aiment les produits à label « bio », les médecines douces… L’état ne semble pas accepter qu’il n’y a plus de marche arrière possible. Les mères sont devenues méfiantes. Ce n’est plus aujourd’hui qu’on arriverait à leur faire croire que le lait en poudre est meilleur que le leur. Elles sont de plus en plus nombreuses à protéger leurs petits en faisant le tri face au marketing plolitico-pharmaceutique.

Comme le dit bien l’OMS aujourd’hui, « La santé n’est pas l’absence de symptômes de maladies mais un bien-être physique, psychique et social » (spirituel). La maladie n’est pas un problème, elle reflète une difficulté au sein de l’environnement qu’il est nécessaire de résoudre. Bon nombre l’ont compris, les interventions corsées de l’Etat face à l’homœopathie ne changeront rien aux cheminements opérés dans la tête et le corps de chacun. Toute nouvelle suppression dans le domaine des médecines douce ne fera qu’amplifier le phénomène de libération.

Réjouissez-vous ! Grâce à la répression, nous sommes poussés à une métamorphose innovante

Plus l’'étau se resserrera à l'extérieur et plus nous n’aurons d’autre choix que de déployer nos infinies capacités intérieures.

L’être humain dans l’adversité développe de nombreuses capacités pour continuer à croître.

La vie est un cheminement et cette fois, grâce à cette mainmise sur les soins de santé, grâce aux décisions imposées par les autorités sanitaires, nous sommes poussés à une véritable métamorphose d’envergure.

Aller de l'avant est intrinsèque à notre essence de vie qui coule en nous. Nous sommes poussés à redevenir des êtres d'évolution à part entière.

Avec l’essor plein de promesses que l'allopathie n’a finalement pas su tenir nous l'avions quelque peu oublié, avec l'imposition par les états de l'allopathie, nous ne pouvons plus faire autrement que de nous en souvenir.

De lanceur d’alerte à lanceur de solution : S’ouvrir à l’homœopathie du troisième millénaire, L’HoMSHaM®

Le Dr Eduard Van den Bogaert a été parmi les premiers lanceurs d’alerte dans les années 80’ et en 2013, en écrivant, l’HoMSHaM®, L’Homœopathie Shamanique, il a aussi été parmi les premiers lanceurs de solutions.

Ce livre dense e a connu un franc succès auprès de ceux qui l’ont totalement compris et souvent appliqué. Il sera bientôt réédité sous une forme « light » pour que chacun puisse, plus vite encore, appliquer la technique de L’HoMSHaM®.

Cette méthode est accessible à tous, utilisable en tout lieu et à tout moment, pour prendre soin de soi et de chaque être des 8 règnes du vivant. Dans son essence, cette technique nous aide à nous relier et à nous fier à la puissance guérisseuse de la nature.

Il est temps de revenir à l’Intelligence de la biologie pour s’autoguérir

Le fonctionnement de L’HoMSHaM® est basé sur l’intelligence de la biologie. Chaque corps humain détient sous forme génétique ou vibratoire les mémoires ancestrales de l’évolution de l’univers. L’aptitude du corps humain à pouvoir s’autoguérir est une évidence. Ceux qui prétendent faire mieux que la nature pour guérir le corps le rendent plus malade encore à grands frais pour la collectivité. Voltaire déjà disait : « Le médecin prescrit des médicaments qu’il connaît peu, pour des maladies qu’il connaît encore moins, à des personnes qu’il ne connaît pas du tout. ». Bon nombre sait déjà aujourd’hui qu’il vaut mieux trouver des remèdes naturels quand c’est possible.

Il est temps de réhabilité la souveraineté de notre âme

La technique de L’HoMSHaM® nous apprend à se connecter au champ de la création et à la banque illimitée de remèdes, de dilutions et de dynamisations qu’elle détient et à laquelle notre biologie nous donne accès.

Quand on se plaît à dire que nous sommes faits de poussière d’étoiles, il ne s’agit pas que de poésie. Nous sommes des enfants de l’Univers et nous portons la mémoire de l’évolution de l’Univers au sein de nos cellules, dans nos gènes. Ce ressenti est sûrement le plus puissant à réveiller pour déclencher en conscience nos capacités de guérisons spontanées et illimitées. Il est temps de retrouver la souveraineté de notre âme en nous reliant à notre potentiel naturel.

Monter de niveau, pratiquer L’HoMSHaM®, L’Homœopathie Shamanique

L’HoMSHaM® nous rappelle qu’en cultivant une relation et une coopération vitale et harmonieuse avec les règnes du vivant nous ravivons la possibilité de s’unir à la force créatrice pour prendre soin de notre santé et celle du vivant. C’est ce que font encore les rares shamans dans ces peuples « primaires » initiés à la sagesse de la Nature et c’est ce qu’ont fait nos ancêtres aussi d’ailleurs il y a bien longtemps, puisque quelle que soit notre nationalité, nous avons finalement les mêmes origines. N’est-ce pas dans cette direction que les leaders des marches pour le climat nous conduisent ? Sans le savoir, ils ravivent nos origines shamaniques.

L’HoMSHaM® ce n’est pas sorcier, c’est Naturel et Bio-logique.

En 4 jours chacun peut devenir autonome dans la pratique de l’homœopathie shamanique. Rien de magique puisque le chemin de l’évolution des 8 règnes du vivant est en nous, il suffit de sentir son potentiel biologique et de l’activer pour trouver les remèdes de guérison.
La facilité d’utilisation de L’HoMSHaM® en toute circonstance conflictuelle ou dramatique évite que des chocs émotionnels ou déséquilibres intérieurs déclenchent des maladies. L’HoMSHaM® nous aide à trouver comment intuitivement et instinctivement œuvrer avec notre environnement pour rétablir une harmonie intérieure et extérieure. Comme le font les shamans dans ces peuples « primaires » initiés à la sagesse de la Nature.

L’HoMSHaM® aide à éveiller sa puissance intérieure illimitée

Cet éveil à cette technique améliore l’image que chacun a de lui-même car elle permet de se sentir relié aux êtres des 8 règnes du vivant et de s’y sentir inscrit. Une sensation qui améliore l’estime de soi, la confiance en soi, et qui éveille ainsi la force d’oser ses projets essentiels de vie.

L’HoMSHaM®, en ravivant notre lien au vivant, aide à mettre fin à cette sensation de solitude existentielle et de vide intérieur.

« Soyez le changement que vous désirez voir dans le monde. »

Au de la d’une technique pour prendre soin de sa santé, L’HoMSHaM® aide à incarner avec plus de facilité cette phrase si chère à Ghandi.

Le Dr Eduard Van den Bogaert et son épouse Judith Van den Bogaert, en autre grâce à L’HoMSHaM®, ont trouvé comment réaliser leur essentiel : aider chacun à concevoir que la santé n’est pas seulement une absence de symptômes mais un Bien-Être physique, mental, social et spirituel avec chaque être des 8 règnes du vivant. Aider chacun à réaliser que la santé, c’est s’épanouir dans sa propre nature pour s’inscrire dans la Nature.

Le Dr Eduard Van den Bogaert est venu trop tôt en tant que lanceur d’alerte, trop tôt encore en tant que lanceur de solution en 2013 pour s’ouvrir à une nouvelle forme d’homœopathie. Nous sommes en 2019, L’HoMSHaM® résonne à présent avec les nombreuses marches pour le respect et la préservation du Vivant. Avec la répression des autorités également. Il n’est plus possible aujourd’hui de nié le retrait dans certains pays de l’Europe de l’homœopathie, le tour des huiles essentielles est lui-même enclenché, elles sont déjà sous prescriptions dans certains pays, le business fait rage…Personne ne pourra nous prendre cette homœopathie car elle sans matière, car elle est vibratoire… car elle est dans l’air du temps et fonctionnent elle aussi par onde. L’HoMSHaM® est déjà pratiquées par des centaines de pionniers et continuera à l’être par tous ceux qui deviendront désireux de savoir l’utiliser.

C'est en nous qu'il est devenu urgent d'investir en matière de santé et d’écologie, pour passer de la survie à la vie. Nous sommes à un tournant de l’histoire de l’Humanité, celui de revenir à notre puissance naturelle. Exister est un fait, vivre en lien avec la nature est un art. Soyons créatifs, soyons créateurs. L’HoMSHaM® peut nous conduire dans cette direction plus facilement.

Atelier HoMSHaM®

L'HoMSHaM® ou l'Homéopathie Shamanique

L'HoMSHaM ou l'Homéopathie Shamanique Eduard et Judith Van den Bogaert
Animé par Eduard et Judith Van den Bogaert

Du 30 mai au 2 juin 2019
Beauvechain - Belgique -

ou

Du 18 au 21 juillet 2019
Genouillé - France -

Accessible à tous

Infos et inscription

Inscription

 

 

Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter : Infos, articles & vidéos
Saisissez votre

Recevoir : en Fr
Recevoir : en Fr et Nl