Décodage biomédical pluridisciplinaire du vivant maladeDécryptage biomédical pluridisciplinaire du vivant malade

Origine de la maladie : étiologie

Image MentaleIl est de plus en plus évident que le déclenchement d'une maladie résulte d'un ressenti conflictuel, c'est-à-dire de la perception subjective d'un désaccord ou d'une non confluence dans une direction nouvelle de deux ou plusieurs forces physiques, chimiques, psychiques apparemment opposées.

 

La conflictologie est la discipline qui les étudie, et la Médecine Nouvelle Germanique la première spécialité médicale qui en a étudié les conséquences sur l'altération de la santé.

 

Tout corps en mouvement peut, en rentrant en conflit avec un autre, se déformer, le déformer, s'arrêter, mettre en mouvement ou modifier sa trajectoire et/ou la sienne.

 

C'est ce que nous pouvons observer dans les accidents de roulage et au billard.

 

Un désaccord peut donc exister entre les éléments (planètes, substances chimiques ou minérales, microbes, plantes, animaux, humains) d'un même règne ou de règnes différents.

 

Les variations astrales et les activités humaines peuvent désaccorder le géoclimat et provoquer incendies, éruptions volcaniques, tremblements de terre, inondations, …) sources de disparition de nombreuses vies des différents règnes (minérale, flore, faune, humain).

 

Au moment du choc, l'onde de choc ou l'énergie du feu, de l'air, de l'eau ou de la terre peut déformer, pour éviter la mort (cf. pare choc et carrosserie), ou transformer le vivant.

 

Plus un choc psychique ou physique est intense, imparable (pris à contre-pied), imprévu, inconnu, inutile (en apparence), vécu dans l'isolement et ingérable, et plus il risque de dépasser le seuil de biologisation du conflit au-delà duquel il y a biologisation sous forme de dysfonctionnement ou de déformation physique par cancer ou ulcération.

 

Il existe des oppositions planétaires dans le thème astral exigeant des transformations pour éviter des conflits pouvant biologiser.

 

Il y a des oppositions physiques (météorites, éclipse, …).

 

Il y a les maltraitances du vivant par la surexploitation humaine des 6 règnes (carrières, dépôts d'immondices ou de déchets nucléaires industriels, de médicaments et de polluants agro-industriels dans les eaux de distribution, pulvérisations des sols, déforestations, guerres, manipulations génétiques, sur vaccinations, sur médicamentations, sur et sous alimentations, …).

 

Il y a des désaccords profonds avec la nature :

 

- Minérale : construire n'importe quoi, n'importe où, n'importe quand, n'importe comment
- Minérale et végétale : faire pousser n'importe quoi, n'importe où, n'importe quand, n'importe comment
- Minérale, végétale et animale : élever n'importe quoi, n'importe où, n'importe quand, n'importe comment
- Humaine : faire n'importe quoi, n'importe où, n'importe quand, n'importe comment avec n'importe qui

 

Les caractéristiques de chaque maladie : l'invariant

Invariant

 

L'ESPRIT de la maladie

Lettre Ma) Noms

b) Définition médicale : les mots et les verbes psychomoteurs des maux

c) Etymologie des noms, des verbes psychomoteurs et des mots-clés des maux

d) Programmations neurolinguistique des noms, verbes et mots-clés des maux

=> La Langue des Oiseaux : les similitudes phonétiques malgré des orthographes ou des significations différentes.
Ex. : lait et laid, pain = l'aliment en français et la douleur en anglais

 

=> L'Argot (l'art goth)

 

=> La Kabbale : du verbe hébreu kibbel, un art d'accueillir autrement les mots.
Ex. : les ani-maux = ceux sans maux ni mots

 

=> La poésie : les jeux de mots
les lapsus : Ex. : épanouir pour évanouir

e) Mathématique des noms, verbes et mots-clés des maux

 

=> La guématria hébraïque : les mots de même valeur numérique dans la langue d'origine, ou une autre, ont un dénominateur commun

 

=> La numérologie : chez les anciens, chaque lettre a un nombre et chaque mot est composé d'un ensemble de nombres qui peuvent être additionnés, soustraits, multipliés ou divisés.
Ex. : A M O U R = 1 + 13 + 15 + 19 + 18 = 66
- - - - = 64
x x x x = 66690
    = 0,0000149

 

L'AME de la maladie

L'image mentalea) L'image mentale

Elle est le plus souvent inconsciente ou occultée par la personne qui l'a créée dans l'autre scène (Freud). Elle peut être révélée inconsciemment par ou dans les œuvres d'art (cartes, légendes, symboles ou archétypes, tarots, histoires, romans, mythes, dessins, peintures, sculptures, représentations théâtrales, danses, musiques, BD, …).

 

b) L'équation biologique de survie

Si A + B + C + … = croyance de survie ou souffrance alors l'absence de A et/ou B et/ou C et/ou … = croyance de risque de souffrance pouvant conduire à la mort

 

Ex. : manger + poison = mort  anorexie = survie

 

c) Le ressenti conflictuel

A partir de quelque chose de réel, imaginaire, virtuel ou symbolique.

 

Le CORPS de la maladie

Le CORPS de la maladiea) Microbiologie

Les germes impliqués dans le processus de réparation tissulaire varient en fonction de leur origine embryologique

 

b) Anomalies Génétiques et épigénétiques

Les altérations et mutations des gènes et des protéines entourant les gènes.

 

c) Cyto et hystopathologie

Les dysfonctionnements généraux et spécifiques cellulaires

 

d) Embryologie

Les cellules pathologiques sont-elles issues de l'endoderme ou de l'ectoderme ?

 

Cela revêt une importance capitale sur la manière dont les cellules vont réagir en cas de choc aigu, à savoir en faisant de la masse (tumorisation) pour l'endoderme, et en perdant de la masse (ulcération) pour l'ectoderme.
Mais également en phase de guérison où les virus et les champignons aident à la réparation des tissus endodermiques, alors que les bactéries et les mycobactéries font de même pour les tissus d'origine ectodermique.

 

e) Anatomophysiopathologie

Les dysfonctionnements ou déformations tissulaires, organiques ou systémiques.

 

f) Biologie clinique

Les excès ou insuffisances de fabrication de certains métabolites, catabolites sont autant de marqueurs biologiques cliniques.
Bilan Burckel, screening des protéines, des neurotransmetterus

 

g) Microsymptômes, testés le plus souvent par des techniques paramédicales

- Microkiné - iridologie - antenne de Leicher
- Ostéopathie - pouls chinois - Korotkov
- Kinésiologie - Mora - audio-psycho-phonologie (Tomatis)
- EMDR - radiesthésie -…

 

h) Macrosymptômes

Ce sont des comportements spirituels, psychiques, fonctionnels ou organiques du vivant qui n'est plus en équilibre et dont la vie est menacée.

 

=> Les symptômes globaux du mal-être croissant (astral, terrestre, minéral, microbien, végétal, animal et humain (historique, géopolitique, économique, écologique et sociologique)) sont de plus en plus évidents.

 

=> Les symptômes individuels :
- Troubles du développement psychomoteur
- Difficultés scolaires d'apprentissage : lecture, écriture (graphologie, grammaire, orthographe), calcul, culture
d'expression
- Troubles de l'anatomophysiologie, décrits en neuro-anatomo-physio-pathologie et sémiologie médicale dans le but de poser un diagnostic et un pronostic.
- Troubles de la psyché, traités en psychiatrie, psychologie et criminologie.

 

i) Neurosciences

Le pet-scan, après le scan en noir et blanc permet de localiser les neurones mobilisés en fonction des cellules du corps qui leurs correspondent, et d'établir ainsi le lien entre le conflit psychologique biologisé dans des neurones précis d'une zone précise du cerveau, en lien avec des cellules précises d'un organe précis.

 

Le test des personnalités et tempéraments (Fradin) permet de mettre en évidence une sensibilité particulière à des types de maladies.

 

Les traitements

( Voir : La Nouvelle médecine sensitive coopérative®)

 

Malette de traitementsa) Préventifs :

- Médicaux
- Complémentaires

 

b) Palliatifs :

- Médicaux

- Complémentaires

 

c) curatifs

 

<< Orientation du vivant : Retour

Suivant : Nouvelle Médecine intégrative critique
ou la symphonie des thérapies
>>

 

 

| Contact Evidences : Contact Evidences |