Détails des conférence d'Eduard Van den BogaertDétails des conférences d'Eduard Van den Bogaert

 

L'Art de Vivre

Quand les choses dans notre vie nous dégoûtent, ne nous parlent pas, nous font fermer les yeux, dresser les cheveux et les poils ou que nous ne les sentons pas, c'est le plus souvent le signe que nous vivons un conflit susceptible, à la longue ou s'il est trop intense, de déclencher maladies et accidents pour nous sortir de notre état de mort-vivant.

"Si tu meurs c'est que tu t'interdis de faire ce que tu as envie"

Prendre conscience des besoins vitaux et de nos envies que nous nous interdisons de satisfaire, permet de mettre un terme à nos jalousies et critiques à l'égard de ceux qui osent nous faire l'affront de les vivre.

Les dépressifs n'ont plus d'envie ni de besoins vitaux et survivent car ils croient inconsciemment que vivre est dangereux. Cette croyance trouve le plus souvent ses origines dans leur généalogie et leur périnatalité.

Changer nos représentés du passé peut nous permettre de vivre avec plaisir en toute sécurité.

Retrouver ou apprendre le goût et la joie de vivre, cela s'apprend au quotidien simplement.

Les plaisirs de la femme à la ménopause

Beaucoup de femmes croient encore faussement qu'elles le sont devenues à leur puberté et qu'en conséquence l'arrêt de leurs règles signe le glas de leur féminité.

Or la ménopause signifie la fin de la possibilité d'enfanter, d'être encore biologiquement mère et donc la libération pour la femme dans sa sexualité du risque de grossesse non désirée et de contraceptions maladisantes.

Cette saine et naturelle libération sexuelle des femmes leurs échappe encore trop souvent et elles se précipitent souvent dans des thérapies hormonales de substitution pour prolonger leur état maternel.

Pour celles qui vivent conflictuellement cette crise et ne peuvent faire le deuil de leur maternité ou de leur transformation corporelle, une vingtaine de pathologies peuvent survenir afin de les inviter au changement de leur perception et à les conduire vers les nouveaux plaisirs que cet état biologique leur offre.

Comment gérer le stress du diagnostic et du pronostic d'une maladie dite incurable ?

Personne n'est encore sensé ignorer que les stress psychologiques liés à des conflits sont susceptibles de perturber les systèmes nerveux et immunitaires.

Deux des plus grands stress rencontrés en dehors de ceux de l'enfantement, de l'accident, de la mort, des vols, des viols ou des violences, sont le prononcé médical du diagnostic ou d'un hypothétique pronostic.

Les médecins qui n'ont, le plus souvent, reçu aucune formation appropriée à ce sujet, les psychologues trop peu nombreux dont les compétences sont rarement sollicitées par les médecins et les patients pris de court, ne savent généralement pas gérer ces deux stress pouvant être pathogènes (dépression, désespoir, accélération du processus de métastases, …)

Toutefois, aussi catastrophiques que puissent apparaître les diagnostics et pronostics, il est possible de développer de la résilience et de l'espérance.

Comment soutenir nos proches en difficulté ?

L'approche systémique d'une personne malade, c'est-à-dire en tenant compte de ses aïeux, partenaire(s), enfants, amis, collègues, intervenants médicaux ou paramédicaux (infirmier(e)s, psychothérapeutes, assistant(e)s sociaux, bénévoles, …) permet d'évacuer bien des poubelles qui polluent nos liens relationnels et faire fleurir les merveilleuses possibilités des relations humaines en santé.

La règle d'or de l'Alchimie c'est l'union fait la force.

La force pour la personne souffrante de se dire vraiment et d'être accueillie, de rendre symboliquement à son entourage les violences perçues à leur contact et être entendue, de se libérer des malédictions des secrets de part et d'autre, pour se dire les belles choses les uns aux autres que nous n'avons pas osé nous dire et oser ainsi nous toucher affectivement.

Comment prévenir les maladies, leurs complications, leurs récidives et leurs chronicisations ?

Prévenir une maladie est très différent de ce que la médecine facultaire qualifie de prévention et qui est en réalité un diagnostic précoce lié à des dépistages radiographiques, sanguins ou par frottis, suivi de précieux traitements chirurgicaux, physiques ou chimiques radicaux des symptômes évitant ainsi complications, récidives ou chronicisations.

Une réelle prévention consiste à repérer et éviter, dans les terrains internes et externes, les facteurs de stress, tant transgénérationnels que psychologiques et environnementaux, susceptibles de favoriser ou (re)déclencher, aggraver ou chroniciser des maladies.

Mais la première des préventions suprêmes, c'est de cultiver l'embellissement, l'harmonisation, la pacification et la réjouissance dans nos relations et nos lieux de vie. Une prévention suprême qui peut être, elle, sous le contrôle de chacun d'entre nous et nous conduire ainsi vers l'autonomie de notre santé de par notre art de vivre.

La grippe A/H1N1 : paniquer ou prévenir

Depuis des mois, les médias européens martèlent les cerveaux des "clients" potentiels d'informations alarmantes concernant l'éventuelle épidémie mondiale de grippe A H1N1, mexicaine ou porcine.

De telles campagnes réveillent les mémoires d'épidémies dramatiques (grippe espagnole, peste, choléra, …) et favorisent le développement d'un climat de psychose collective mondiale et de comportements paranoïaques (masques, anti-viraux, vaccins, isolements, …)

Or, le stress constitue un des premiers facteurs de perturbation de notre système immunitaire.

L'IM-UNITE, c'est lorsque nous ne sommes plus en unité entre notre intérieur et notre extérieur.

Le monde religieux d'abord, scientifique, industriel ensuite, nous ont laissés croire que l'erreur "maladisante" était intérieure et le salut extérieur, ce qui leur a conféré le pouvoir de nous vendre, à grands profits, rituels et préparations pharmaceutiques. Dans l'inconscient, c'est comme si les vaccins de la science avaient remplacé les exorcismes pour prévenir les attaques des virus "démoniaques", et les anti-viraux les absolutions.

Ceux qui font preuve de bon sens et d'attention soutenue depuis tous ces mois, se sont rendus compte des nombreuses incohérences existant entre les déclarations de l'OMS, les laboratoires pharmaceutiques et d'analyses, les politiciens par rapport à la réalité de terrain des médecins généralistes.

La grippe, comme toute maladie, a une fonction biologique d'évolution ou de survie, et se développe dans un contexte particulier de stress de mourir et de panique pour l'avenir, tels que la première guerre mondiale ou la crise économique mondiale.

Quand l'économie se grippe, et que les individus deviennent frileux à vendre et à acheter, et égoïstes (chacun pour soi), ils s'enferment chez eux, sans bouger ni respirer. Or, toutes les populations à risque (crèches, hôpitaux, prisons, maisons de repos, …) présentent en commun le fait d'être enfermées dans des endroits trop réduits pour pouvoir bouger et respirer, c'est-à-dire vivre.

La meilleure prévention serait peut-être donc de ne pas oublier de vivre, de bouger, de sortir à l'air pour contacter les autres solidairement.

Retour généalogique vers le futur

Tout ce qui ne nous revient pas consciemment à la conscience de notre passé personnel, familial, national ou ethnique par un cheminement personnel d'introspection et de psycho-somato-analyse, nous revient sous forme de destin, et souvent quand on s'y attend le moins.

Nos passés conditionnent donc nos futurs.

Nous ne pouvons pas changer notre passé, mais bien les représentés actuels que nous en avons dans notre cerveau.

Par la magie de la transformation de nos images, il nous est possible de modifier l'effet de la mémoire des faits de nos passés pour reconditionner nos futurs.

Nos ruminations verbales et émotionnelles, obsessionnelles et "maladisantes" de ce que nous vivons, ou avons vécu, seul ou avec nos aïeux, partenaires, collègues, enfants ou petits-enfants nous amènent à prendre moins soin de nous.

Même si les causes de nos drames, maladies, accidents, peuvent être programmées dans nos passés, les solutions sont dans notre présent.

Au travers d'un véritable travail psychothérapeutique, alchimique, psycho-émotionnel, sous hypnose médicale, il nous est possible de transmuter notre plomb pesant du passé en présent d'or. Pour ce faire, il est possible de ressourcer les mémoires lésées et d'effectuer des restitutions symboliques de violences ou de souffrances aux personnes incriminées, pour pouvoir leur pardonner.

Cette manière de procéder permet de mettre un terme aux états d'âme "négatifs" mémorisés, et aux comportements parasites qui ne nous appartiennent pas vraiment, pour vivre en pleine conscience et réussite chaque instant présent de notre vie.

L'art de se séparer et de s'unir : le cercle de vie

La biologie nous apprend que la vie est une succession de séparations et d'unions. Des cellules germinantes qui se divisent pour donner des spermatozoïdes et des ovules qui ensuite s'uniront en un seul œuf, en passant par l'embryon où les cellules se multiplient et disparaissent, jusqu'aux adultes qui se séparent de leurs parents pour s'unir à un partenaire : diabolique (séparation) et symbolique (union) se complètent en permanence.

A ce titre, épousailles et divorces, union et détachement familial, engagement professionnel et retraite ont leur sens biologique. La sagesse chinoise millénaire nous enseigne l'art taoïste d'unir dans le cercle les contraires apparents (yin-yang) Il est possible d'apprendre à réussir tant ses unions que ses séparations.

L'art de se guérir et de pré-venir désastres et maladies

Beaucoup de patients oublient l'inspiration de leur bonne étoile et d'écouter leur intuition et leur sixième sens qui permet d'éviter désastre et conflit maladisant. Mais, comme l'a dit C.G.Jung : "Tout ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin". Désastres et maladies sont évitables si nous nous ressentons. Ce sont nos perceptions négatives qui nous mettent en conflit ou en accident en provoquant un choc évolutif et adaptatif ou à défaut une maladie ou un accident pour nous arrêter et nous permettre de réfléchir. De la même manière que nous sommes responsables de nos maladies et accidents, nous le sommes de nos guérisons. Les guérisons véritables ne sont jamais miraculeuses ni le fruit d'une intervention extérieure mais bien d'une transformation profonde intérieure et extérieure de notre vie.

L'art du bien naître pour bien être

Les gynécologues sont encore nombreux à croire qu'une naissance réussie se borne à la survie de la mère et de l'enfant sans séquelles physiques. Les progrès de la périnatalité ont effectivement permis en Occident une réduction spectaculaire de la mortalité et morbidité des mères et des enfants en couches. Le temps est cependant venu d'approfondir les conséquences d'accouchements techniquement peu respectueux de la personne et de la sensibilité de la mère et de l'enfant. Les "sages" femmes ont montré qu'en dehors de rares grossesses à véritables risques nécessitant le savoir-faire gynécologique, les accouchements à domicile sont une garantie d'un bien plus grand bien-être ultérieur pour l'enfant. Le décodage bio-médical homéopathique des étapes de l'accouchement permet de mieux comprendre l'incidence de la naissance sur la vie future de l'être.

L'art d'aimer la vie

L'Occident a négligé depuis longtemps l'art d'aimer la vie et d'aimer sa vie. Parents et éducateurs apprennent peu aux enfants et adolescents à penser de manière écologique, à admirer, à écouter, à palper, à humer, à lécher et à déguster la vie sous toutes ses formes et à s'en réjouir. Une partie de ce que nous aimons est inné et lié à ce que nos parents et ancêtres ont aimé et consommé pendant la grossesse. Mais il est aussi possible d'apprendre à apprécier et à aimer ce qui ne nous est pas familier ou pour quoi nous éprouvons de l'aversion, à condition d'accepter de faire l'investissement nécessaire pour cette initiation sensorielle et corporelle. Dans la vie, comme dans le cochon, tout est bon à qui peut dépasser ses croyances et ses habitudes limitantes.

L'art de mourir (conférence-débat)

La conférence-débat débutera par la projection du film de Mary Jimenez :

"La position du lion couché" relatant la fin de vie dans un service de soins palliatifs hospitaliers. Une occasion de faire le point sur tous les deuils inachevés au quotidien que nous accumulons.

Le deuil est un processus comportant sept étapes à appliquer chaque jour et à chaque âge de notre vie par rapport à ce que nous avons perdu. Quitter, terminer, perdre l'école, un travail, un parent, un partenaire, un enfant, c'est déjà mourir un peu pour renaître à autre chose. Ceux qui se familiarisent avec la mort dans les 1001 petites choses du quotidien arrivent à ne plus redouter leur grand départ vers une renaissance inconnue.

Il est possible à tout moment d'être accompagné dans les deuils de ses proches et dans le deuil ultime de sa propre vie terrestre. De nombreuses aides encore fort ignorées seront abordées.

Médecine et pratiques sectaires : bien traiter et prendre soin de l'être

Depuis une quinzaine d'années un mouvement anti-sectes, inspiré par le suicide des membres du Temple solaire en France, se répand en Europe en faisant des amalgames entre des personnes ou des associations utiles au développement du bien-être personnel et social, et des organisations à caractère réellement sectaire, mercantile et manipulatoire. Beaucoup de précurseurs de grands changements ou de femmes "trop" sensibles ont été déclarés hérétiques ou gourous et diabolisés, harcelés, torturés, voire même assassinés par des pouvoirs en tous genres. Ces derniers sont habituellement méfiants devant ce qu'ils ne comprennent pas pour préserver leurs intérêts et privilèges menacés. Mais en quoi la médecine et la société refusent-elles de répondre aux besoins réels des citoyens pour qu'ils aient besoin de recourir aux médecines alternatives et aux groupements spirituels qualifiés souvent à tort de sectaires ?

Voyage au fil du vivant : du Big-bang à l'Homme

Des invariants mathématiques s'expriment selon un fil rouge encore mal connu, à travers les différentes formes corporelles des êtres vivants des quatre règnes terrestres successifs (Minéral, Végétal, Animal, Mental). Au fil de ce chemin de vie, la connaissance acquise à chaque étape a permis chez l'homme l'émergence du psychisme, de l'instrumentalisation et de la spiritualité. Chaque être repasse de manière accélérée depuis sa préconception toutes ces étapes du Big-bang (ovulation, éjaculation) jusqu'à l'homme actuel. Si des conflits surviennent chez les parents pendant la période périnatale, ou chez l'enfant jusqu'à sa maturité complète, ils pourront entraver certaines étapes de son développement avec, comme conséquences, des blocages pneumato-psycho-somatiques qui se traduiront par des maladies de ces trois niveaux.

Apprendre à apprendre et à savoir faire pour réussir avec plaisir dans la vie

Les difficultés scolaires et professionnelles limitant les choix d'études, de métiers et de vie correspondent en fait à des blocages neuromoteurs et affectifs liés à des traumatismes transgénérationnels, périnataux, familiaux, scolaires ou socioprofessionnels non digérés. Apprendre à digérer les conflits pour les dépasser accroît les possibilités de choix d'études et de professions, ainsi que nos chances de réussite sociale et familiale dans la vie.

Décodage bio-médical des désirs interdits à réaliser

Les lois qui interdisent visent originellement à redonner un cadre sécurisant et une relation aimante à ceux qui en ont manqué au sein de leur famille et qui sont en conséquence devenus incapables d'aimer et de respecter leur vie ou celle des autres. L'absence ou l'excès de cadre et d'amour déclenche un sentiment d'abandon ou de rejet qui conduit au vol, au viol et à la violence dans le but inconscient d'être recadré, sécurisé et aimé. Toute peur cache un désir familial interdit. Tout sentiment négatif (ex : tristesse) cache un sentiment familial positif (ex : joie) interdit. Comment déjouer ces loyautés familiales invisibles limitantes après en avoir compris le sens ?

Approche multidisciplinaire d'effets des faits

La combinaison des connaissances et des savoirs faire de multiples disciplines scientifiques, artistiques, religieuses, philosophiques et socio-économico-politiques, dans un esprit d'ouverture et de libre-pensée, permet d'appréhender de manière plus vaste, intelligente et sensible les effets des faits personnels (maladies, accidents,…), familiaux (divorce, veuvage,…), professionnels (faillite, licenciement, restructuration, déplacement,…), socio-économico-politiques (récession, dévaluation, guerres économiques, civiles ou mondiales, déportations, émigrations, …). Il devient ainsi possible de transformer les effets conflictuels en effets de confluence et de coopération pour un développement heureux de tous les êtres.

QI (quotient intellectuel) – QE (quotient émotionnel) : Frère et Soeur ?

Notre société occidentale cartésienne a longtemps privilégié l'intelligence intellectuelle (QI), plus masculine, à l'intelligence émotionnelle (QE), plus féminine, lors de l'apprentissage scolaire et religieux. Un fossé s'est ainsi creusé entre hommes et femmes, que ces dernières comblent actuellement au niveau des études. Si beaucoup de dirigeants masculins se réfugient encore dans leur intellectualisme technocratique, beaucoup d'hommes recontactent et expriment leur intelligence émotionnelle.

L'informatique miroir de l'âme ? (avec Anne-Cécile Forget)

Notre relation personnelle à l'informatique peut constituer un reflet intéressant de notre cerveau. Les difficultés d'apprentissage, les programmes, les problèmes d'utilisation, les virus, les spams, les pannes, sont autant d'opportunités de prendre conscience du fonctionnement de notre cerveau et des conflits dans notre vie auxquels ils peuvent nous renvoyer.

Décodage bio-médical des prénoms et des noms de famille (avec Cécile Meis)

Biologiquement les femelles sélectionnent le sperme du mâle le plus porteur de vie quand il y en a plusieurs, le sexe des petits et, chez l'humain, le nom de famille de leurs enfants en fonction des résonances inconscientes entre les deux familles. Le choix des prénoms incombe selon plusieurs traditions au père et reflète l'entente des parents et les résonances particulières de l'enfant avec certains ancêtres. Le décodage des prénoms et noms par différentes techniques (étymologie, anagramme, langue des oiseaux, numérologie, histoire des saints, …) peut nous apprendre bien des choses sur d'éventuels problèmes parentaux et familiaux cachés volontairement ou inconsciemment à l'enfant.

Décodage bio-médical et homéopathie

Ces deux disciplines se complètent admirablement dans leurs recherches des lois biologiques régissant la psychologie, la physiologie, la physiopathologie et la morphologie du vivant sous ses quatre formes terrestres : minérale, végétale, animale, humaine, et sa forme extraterrestre : astrale. Elles permettent de mieux comprendre comment des conflits, des mots qui s'y rapportent ou des remèdes homéopathiques réalisés à partir de substances diluées, dynamisées et extraites de ces cinq règnes, peuvent provoquer et/ou déclencher des maladies, ou à l'inverse permettre aux patients de les arrêter dans leurs manifestations, voire les déprogrammer définitivement.

Ces maladies incurables qui guérissent !

Un nombre croissant de personnes, ayant fait ou non leurs traitements classiques et condamnées par la médecine, guérissent parfois de manière orthodoxe de ces maladies incurables. La plupart des médecins classiques, au lieu de s'y intéresser pour chercher à préciser comment ces personnes ont fait pour réussir là où eux sont impuissants, se rétractent en parlant d'erreur de diagnostic, ou évitent la réalité en les qualifiant de maladies lazarines. Lazare est un personnage évangélique qui fut guéri miraculeusement par Jésus. Or, les avancées des Neurosciences de ces dernières années proposent des explications scientifiques de ces phénomènes troublants porteurs de perspectives de guérisons nouvelles.

Les handicapés du sexe et de la tendresse

L'éducation familiale et scolaire prend abondamment soin à nous apprendre beaucoup de choses en passant presque sous silence l'essentiel : l'art d'aimer ! A se promener en rue, il apparaît clairement que nos contemporains ne respirent pas beaucoup plus que leurs aïeux la communication, la tendresse, la sexualité et le plaisir. Pourtant le sexe, ou plutôt ses béquilles audio-visuelles, sont partout pour secourir des millions de handicapés frustrés de l'amour qui cherchent en vain la tendresse.

Bons et mauvais parents

Etre un mauvais parent est une chose naturelle car il est impossible de correspondre parfaitement aux désirs de nos enfants. Vouloir être bon ou parfait parent traduit par contre une profonde dévalorisation du parent.

Alors, comment être simplement et justement parent en restant soi-même homme ou femme face à son enfant?

Le symbolisme Philo-Théo-Mytho-Chrono-Biologique des maladies et du corps humain

Les philosophies nous apprennent à aimer la sagesse. Les archétypes théologiques nous parlent des conflits originels de séparations entre l'âme et l'esprit. Les mythes nous montrent les fils rouges silencieux des croyances et des émotions au sein de la psyché humaine. La chrono-biologie nous révèle les cycles cellulaires biologiques planétaires mémorisés régissant des maladies chroniques et comment, en cas de "sur-stress" mortel, notre cerveau peut programmer des maladies solutions parfaites de survie.

Guérir pour vivre plus heureux

Etre seulement soulagés de nos douleurs physiques et de nos souffrances psychiques ne nous aide pas à guérir pour devenir plus heureux, libres, aimants, joyeux, paisibles et égal à nous-mêmes. Devenir sain nécessite donc de ne pas nous limiter à la disparition de nos symptômes douloureux et inconfortables, mais est un chemin de réalisation de soi.

Les végétaux intérieurs (avec la participation de Consuelo Pareja)

Les végétaux ont été utilisés sur tous les continents depuis les temps les plus reculés de l'Humanité pour leurs vertus médicinales. Différentes approches des plantes foisonnent aujourd'hui : homéopathie, phytothérapie, gemmothérapie, élixirs floraux (Bach, Korte, californiens, , …), spagyrie, aromathérapie, … Toutes ces approches nous montrent comment les études pharmacologiques de la composition des plantes et phytosociologiques sensibles de l'âme des plantes nous ouvrent des perspectives thérapeutiques nouvelles intéressantes.

Libérer les "mal-aimé(e)s"

Le bonheur à deux est-il possible ?

Il y a ceux et celles qui survivent dans une profonde solitude ou encore ceux et celles qui fuient leur solitude dans des couples homo- ou hétérosexuels sans amour. Il y a ceux et celles qui donnent sans recevoir ou qui reçoivent sans apprécier et sans rien redonner en échange. Pourtant sans amour à partager, la vie vaut-elle la peine ?

Le XXIème siècle sera-t-il homéopathique ?

Fraîchement reconnue par le monde politique et certaines mutuelles, l'homoeoepathie demeure cependant un grand mystère et un grand sujet de controverse pour le monde médical académique qui en a une méconnaissance et une inexpérience profonde. Pourtant, elle est la seule médecine occidentale avec l'ostéopathie à tenir compte simultanément des symptômes physiques, psychiques et spirituels des personnes uniques. Les progrès des sciences sont incontournables, mais la médecine pourra-t-elle encore longtemps essayer de contourner les progrès de l'homéopathie ?

Pinocchio, du pantin à l'homme vrai

Beaucoup d'entre nous fonctionnent comme des pantins ou des objets que l'on peut acheter, vendre, voler, violer, violenter, juger, casser, jeter (licenciement, pension, …). Mais les hommes et les femmes objets qui retrouvent leur âme, leur esprit et leur dignité peuvent redevenir des personnes uniques respectables et aimables.

Les retombées de ma généalogie dans ma vie actuelle

Nos ancêtres continuent à vivre à travers nous et à prédéterminer bon nombre de nos comportements et de nos maladies à notre insu. Une prise de conscience de ces "méfaits" transgénérationnels et leur déprogrammation nous permet de nous en libérer pour mieux vivre notre propre destinée.

L'art de se guérir

Chacun d'entre nous peut apprendre avec amour à se sentir, à se voir en peinture, à s'écouter, à se goûter et à se toucher. Nous pouvons éveiller nos sens au discernement de ce qui nous convient ou pas dans la vie car il n'est pas nécessaire de prendre des chemins douloureux quand on peut en prendre de réjouissants.

Cancres et génies

Le cancre et le génie ne laissent rien au hasard dans leur extrémisme. Il faut être aussi doué pour être le plus nul que pour être le meilleur. En réalité, premiers et derniers sont les jouets de drames familiaux, trans-générationnels ou intra-utérins similaires qu'ils tendent chacun d'exprimer à leur manière pour demander de l'aide dans la recherche personnelle de leurs solutions. Tous les problèmes scolaires sont en lien avec des problèmes de cœur que la raison ignore le plus souvent.

La conférence présentera les différents troubles d'apprentissage et d'expression des enfants et des adolescents, leurs origines, leur sens et les moyens actuellement disponibles pour en venir à bout.

Victimes, bourreaux, sauveurs et autres rôles

Notre histoire familiale et intra-utérine nous confie, à notre insu, des rôles bien précis à jouer dans notre vie qui font que, bien souvent, nous passons à côté de notre but de vie réel. Nous avons le droit de déposer les armes et les masques pour nous regarder en face et nous questionner sur le sens réel de notre vie.

Maladies ou évolutions ?

La réalité est souvent à l'opposé des apparences et des croyances communément véhiculées. Ce que le médecin extérieur appelle maladie, le maître intérieur l'appelle évolution. Nos maladies ne sont pas des fatalités insensées mais des opportunités d'évoluer et de dépasser nos limites pour mieux vivre.

Hasard et coïncidences programmés

Pratiquement toutes les traditions nous enseignent que le hasard n'existe pas et que les coïncidences ne sont pas le fruit du hasard. "MEKTOUB", tout est écrit. Sommes-nous, dès lors, totalement déterminés et programmés par des plans divins, familiaux, biologiques ou autres, ou disposons-nous d'un libre-arbitre ?

Sauver les enfants perdus

Qu'ils aient 2 mois, 15 ans, 30 ans, 50 ans ou plus, ils errent comme des âmes en peine, le regard hagard, le dos voûté et le corps tout pantelant, abandonnés dans leurs crèches, leurs écoles, leurs bureaux, leurs homes ou leurs cimetières. Leurs rêves ont été déçus et leurs espoirs ont disparu. Comment rallumer toutes ces petites flammes qui ne demandent qu'à briller de mille feux ? Comment aider tous ces enfants perdus à devenir pleinement adultes et à réussir leur vie ? Comment de toute cette fragilité et toutes ces meurtrissures faire émerger la force et l'amour ?

Ecoles, armées, sectes et psychiatries : s'Ouvrire ou Souffrir

L'intention première et positive de toutes ces institutions est bien évidemment de rendre les gens plus libres et plus heureux. Boulot, sécurité territoriale, éveil spirituel et santé mentale sont les objectifs louables recherchés. Mais qu'en est-il devenu sur le terrain ? Comment éviter les souffrances et dérapages multiples pour atteindre les objectifs premiers ?

Les minéraux intérieurs

Tous les éléments chimiques constitutifs de la vie et repris dans le tableau de Mendeleev sont utilisés en homéopathie sous toutes leurs formes. Leurs combinaisons naturelles sous forme de cristaux, sels minéraux, métaux ou gaz sont utilisés, avec des usages bien différents et encore fort mal connus, en homéopathie sur le corps, l'âme et l'esprit.

Quand les hommes auront des c… !

Les hommes auraient-ils peur des femmes pour les dévaloriser à ce point, les violenter ou les fuir dans de multiples activités extérieures (travail, sport, copains, hobbies, alcool, guerre, conquête, …)?

Certaines femmes ont dû, au détriment de leur féminité, développer des c… pour pouvoir donner le change à ces hommes confondant virilité et machisme, force et violence. Et si les hommes avaient les c… de devenir responsables et fidèles à eux-mêmes, d'accueillir les femmes dans leur spécificité différente, qu'adviendrait-il de leurs relations aux autres hommes et aux femmes ?

De l'esclavage à la liberté

Nous sommes tous encore quelque part, à des degrés divers, esclaves de certaines de nos émotions et de nos croyances scientifiques, artistiques, religieuses, philosophiques ou familiales. Il nous est possible d'apprendre à ne plus confier aveuglément notre devenir à des référents extérieurs souvent aliénants mais à ressentir nos réponses en et par nous-mêmes.

Messages des hommes fous à un monde débile

La planète et l'humanité crèvent sous l'avalanche de conneries écologiques (pétroliers échoués, vaches folles, Dioxine, SIDA) d'une poignée d'individus cupides tolérée implicitement par une masse décérébrée. De Socrate à nos jours, en passant par Jésus, Mohammed, Galilée et bien d'autres, des "fous" ont consacré leur vie à délivrer des messages de vie.

Comment accompagner-conduire enfants et adolescents vers la réussite de leur scolarité ?

Avec la participation de Martine Delrot (logopède, audio-psycho-phonologue)

Qu'est-ce qu'une scolarité réussie ? Pour quoi réussir sa scolarité ?

Comment la réussir ? En apprenant à écouter sans distraction ; à prendre des notes complètes ; à lire intelligemment, y compris entre les lignes ; à comprendre les enseignements ; à développer un esprit critique et créatif ; à effectuer des recherches ; à synthétiser la matière ; à mémoriser rapidement les résumés ; à comprendre les questions de l'examinateur ; à savoir se présenter pour créer le rapport avec lui ; à répondre aux exigences de l'épreuve et enfin à concrétiser ce savoir en savoir-faire dans la vie courante ! Comment repérer et transformer les stratégies d'échec en stratégies de réussite en développant des croyances créatrices, des capacités cachées, des comportements pertinents et un environnement (familial, social, scolaire, national, international,...) épanouissant.

Poisons et aliments: révélateurs et porteurs d'Amour

A l'heure où les pollutions industrielles en tous genres (fumées, métaux lourds, dioxines, radioactivités, pesticides, médicaments, colorants, conservateurs, aliments transgéniques,...) envahissent toutes nos sources planétaires d'alimentation (terre, eau, air et feu), deux solutions connues se présentent actuellement à l'homme. Soit il mute, comme les insectes ou les végétaux transgéniques, pour devenir résistant à ses prédateurs et allergènes, soit il réapprend la sagesse ancestrale respectueuse de toutes les formes de vie terrestre en guérissant son coeur. Les Evangiles nous enseignent, à ce propos, que "Rien de ce qui entre par la bouche de l'homme ne peut le souiller et que seul ce qui sort de son coeur le peut". La terre, qui est un être vivant, répond bien à nos folies et nos empoisonnements par des maladies minérales, végétales, animales (vache folle,...) et humaines (SIDA, cancer,...), mais aussi à notre amour par les pierres, plantes, animaux et humains pour nous aider à guérir. Quant aux aliments, ils sont nos premiers remèdes.

L'handicap : grâce ou malédiction ?

L'handicap, physique ou mental, de naissance ou accidentel, constitue toujours une épreuve non seulement pour celui ou celle qui le porte, mais aussi pour tous ceux (parents, frères et soeurs, grands-parents, éducateurs, thérapeutes,...) qui l'accompagneront. Pour beaucoup, l'handicap est une calamité qui ne devrait pas avoir d'autre issue que l'euthanasie (avortement, suicide,...). Pour ceux qui arrivent à faire le deuil du manque ou de la perte, c'est une vie nouvelle et peut-être plus intense qui commence !

La foi, l'amour et la rigueur dans l'art de guérir

La foi et l'amour sans rigueur peuvent conduire à des dérapages navrants allant des traitements inconscients inefficaces prescrits en "toute bonne foi" en passant par l'arnaque organisée d'êtres crédules en détresse à la non assistance à personne en danger. La rigueur poussée à l'extrême peut aboutir à la rigidité se traduisant par des lois de plus en plus nombreuses et paralysantes conduisant, dans un souci de protéger la personne à l'irrespect total de leur droit à disposer d'elles-mêmes. Toutes les approches pratiquées avec rigueur, foi et amour, dans le souci de répondre aux besoins réels des patients responsables, peuvent donner lieu à de véritables guérisons objectivables mais non toujours explicables scientifiquement aujourd'hui.

Habits, habitats, habitudes Avec la participation de Luc Dambrain (architecte et domologue)

L'homme sédentaire dans sa peur se cache derrière ses vêtements (uniformes, mode), des lieux, des bâtisses (château-fort, maison avec alarmes,...) ou des habitudes (traditions religieuses, loyautés familiales,..) auxquels il s'accroche comme à la prunelle de ses yeux.

L'homme qui dépasse ses peurs peut redevenir nomade et se révéler à travers ses habits, ses habitats et ses habitudes. L'essor de la technologie nous offre des possibilités extraordinaires (voyages, constructions, communications,...) de réapprendre à accueillir l'inconnu, l'imprévu et l'inutile dans notre vie.

L'alchimiste homéopathe et les dix prophéties

Sur base des récits métaphoriques de Paulo Coelho et James Redfield, deux des plus grands succès littéraires de ces dernières années, nous apprendrons à repérer signes et coïncidences, à relire nos rêves et les événements quotidiens de notre vie passée et présente pour mieux les utiliser dans la recherche de nos remèdes homéopathiques afin d'accueillir un futur plus harmonieux.

De dents, dehors (avec la participation de Laurent Kasriel - dentiste)

Nos dents sont la seule partie de notre squelette à oser mettre le nez dehors. Elles reflètent étrangement notre relation au Verbe et à son incarnation, l'état énergétique de nos organes et les dévalorisations de notre âme. Nous étudierons les apports du bon sens des proverbes populaires ("Rage de cul passe mal de dents",...) ainsi que leur symbolisme dans différentes traditions. Un chemin de l'Adam à la dent pour révéler dehors ce qui se cache au de dents de nous.

Don Juan et Marilyn ou la peur de vivre en couple

Marilyn et don Juan aiment séduire et plaire à un maximum d'hommes et de femmes. Leurs conquêtes, mariages et divorces se succèdent jusqu'au suicide sans jamais déboucher sur l'objet de leur quête effrénée. Ils tentent désespérément de pallier à leur incapacité d'aimer, leur impuissance et leur stérilité. Car l'amour profond les effraie et ils prennent leurs jambes à leur cou ou deviennent infernaux pour dégoûter l'autre dès qu'il se manifeste. La vie en couple serait-elle possible ?

De l'homme malade au sain(t) homme : des maladies pour guérir

L'homme contemporain coupé de ses racines perd de plus en plus le fil conducteur et le sens de sa vie.

Dans notre monde occidental, l'angoisse de mort s'accroît insidieusement. L'homme cultive la croyance qu'il peut mourir de multiples maladies et accidents. Cette vulnérabilité pousse l'homme à réagir par des fuites (travail, vacances, jeux, drogues, médicaments, ...), ou des agressions (violence, viol, vol, pédophilie, guerre, ...).

Et si notre attitude intérieure appelait tous ces événements pour qu'ils nous donnent des coups de pouce physiques, psychiques et spirituels nécessaires à l'acquisition de la connaissance nouvelle de nous-mêmes ?

Toutefois, il existe de nombreuses personnes qui sont totalement incapables de réagir et d'extérioriser par mots leur souffrance. Elles projettent alors cette souffrance sur le monde extérieur qui devient hostile à leurs yeux. Ces aggravations quotidiennes vont les conduire à développer des MAL-A-DI(R)ES chroniques pour hurler leur enfermement (cancer), leur incapacité d'aimer (Sida) ou encore leur peur de vivre leurs sentiments avec leur corps (maladies auto-immunes).

"Quittez l'ignorance et vous vivrez" dit le proverbe biblique.

Peut-être pourrions-nous remettre en question certaines de nos croyances devenues limitantes pour réapprendre, grâce à certaines lois de vie, à revenir à la vie, la santé et au bonheur.

Beaucoup meurent et beaucoup mourront encore probablement avec leur cancer, sida et autres maladies.

Et pourtant, il est possible d'apprendre à guérir grâce à nos maladies en les considérant comme une opportunité de remonter le temps à la rencontre des événements traumatisants de notre vie, au cours desquels nous nous sommes coupés de nos racines (grossesse, enfance, adolescence, ...).

Ainsi viendra le temps des maladies aiguës pour guérir et de la thérapie quotidienne dans son sens premier : prendre soin de l'Etre pour lui permettre de grandir.

De la Babel thérapeutique à la synergie des thérapies

Beaucoup de thérapeutes, de guérisseurs et de religieux croient détenir "la vérité", et pensent pouvoir tout guérir avec leurs médicaments, techniques, magies et prières. La réalité quotidienne montre aux humbles que "Ce n'est pas par sa propre force que l'homme sera vainqueur" (Cantique d'Hannah -Samuel).

Depuis Babel, le Verbe Créateur a été éclaté en de multiples langues et langages. En médecine, par exemple, foisonnent quelques 450 spécialités alternatives et une centaine de spécialisations facultaires. Les patients et leurs thérapeutes sont souvent perplexes et désemparés face à cette jungle thérapeutique.

Il existe pourtant un langage, comparable à un Internet anatomo-physiologique, passant par le patient lui-même et permettant à tous ses thérapeutes de communiquer entre eux pour réaliser une synergie de leurs thérapies. A la différence d'Internet cependant, qui ne possède ni intelligence ni fil conducteur intrinsèque, le patient peut agir tel un chef d'orchestre pour faire jouer, à ses thérapeutes, la symphonie de sa guérison.

Dieu, l'homéopathie et l'homme: le tiercé gagnant ?

Dieu, un mot issu du grec "Zeus" et dépourvu de sens pour certains, recouvre en réalité une expérience amoureuse à vivre pour ceux qui pénètrent les mystères.

L'Homéopathie est une médecine de l'Homme debout entre ciel et terre qui relève les êtres prisonniers des maladies chroniques dites incurables.

L'Homme enfin est le seul mammifère qui marche sur ses deux pieds, pense, parle et devient de plus en plus malade au cours de son évolution.

Toute l'oeuvre médicale, philosophique et mystique de Christian-Samuel HAHNEMANN, le fondateur de l'Homéopathie, parle en filigrane du lien unissant l'Homme et son créateur mais aussi des maladies et de la mort qu'encourent ceux qui ont perturbé leur force vitale en se coupant de la Vie.

Hahnemann est aussi un des rares médecins depuis l'Antiquité à avoir compris que les maladies aiguës ont une vertu curative dans la mesure où elles débloquent une maladie chronique.

Mais l'Homéopathie va encore plus loin en aidant l'Homme à retrouver la MEMOIRE de sa mission de Vie, de ses ancêtres (psycho-généalogie) et de son Créateur.

La ménopause, un autre regard sur la femme

Prise à la lettre, la ménopause est souvent synonyme pour beaucoup de femmes de vieillissement, de dégénérescence, de dévalorisation et de préparation à la mort.

Or, cette période représente de 30 à 50 % des années d'existence de la femme occidentale contemporaine.

Certaines femmes avec la complicité d'une Thérapie Hormonale de Substitution vont essayer de nier le changement et de palier aux effets néfastes imputés à la baisse des oestrogènes.

Cependant, mon expérience m'a appris que rien n'est fondamentalement bon ou mauvais en soi, y compris la ménopause. Ainsi, un événement, même biologique, n'aura le sens et la valeur que la femme voudra bien lui donner.

Le point de vue clinique de la médecine ne recouvre en fait qu'un tiers de la réalité vécue par la femme ménopausée. Mon cheminement avec les femmes m'a permis d'aborder la ménopause dans un autre état d'esprit et de la considérer d'avantage comme une INITIATION et UN GRAND PASSAGE, qui comme toute crise nécessite un deuil psychologique d'un état conduisant à un nouvel état de grâce.

Prise dans l'esprit de la lettre, la ménopause peut alors être vécue comme une transformation, une transmutation de l'Eve psychologique en Marie ontologique intérieure.

Cette conférence et le séminaire plus approfondi qui lui fera suite permettront aux femmes d'aborder les symptômes et les questions que suscite la ménopause avec un autre regard, pour en découvrir le sens symbolique qui relie a la Vie de la Femme intérieure.

Flamands - Wallons : un dialogue de sourds ?

La tour de Babel : après le déluge, la terre se repeupla de descendants de Noé, respectueux de la volonté de Dieu. Au fil des siècles, les familles devinrent des tribus, puis un peuple parlant la même langue. Ce peuple se mit à voyager pour s'installer dans une plaine du pays de Chinéar (Iran). Ce peuple devint une belle et orgueilleuse civilisation (Platina, Paon). Les hommes vivaient dans le confort et avaient une si bonne opinion d'eux-mêmes (perfection) qu'ils en oubliaient Dieu, et croyaient pouvoir se passer de Lui. Se jugeant très importants, ils voulurent laisser un vestige de leur grandeur (Lycopodium). Ils construisirent une belle cité avec, au milieu, une tour gigantesque (gratte-ciel). Les gens s'émerveillaient de leur propre habileté et finirent par se considérer comme les égaux de Dieu (orgueil).

Dieu observait cela avec la crainte que les hommes ne redeviennent aussi stupides et méchants qu'avant le déluge. Il décida de mettre un terme à tant de folie et de vanité sans cataclysme extérieur, mais en les privant de la TOTALITE DU VERBE au niveau des cinq sens et des cinq corps.

Il en résulta que les hommes n'entendirent plus, ne virent plus, ne goûtèrent plus, et ne ressentirent plus les mêmes choses.

Ils ne parlaient plus la même langue et n'avaient plus les mêmes langages. Les ouvriers et les contremaîtres (les soldats flamands et les officiers francophones) ne comprenaient pas un mot de ce qu'ils se disaient car ils ne parlaient pas la même langue. Il en résulta de très nombreux malentendus malgré les engueulades.

Les ouvriers ne purent finir leur tour, les flamands se firent tuer sur le champ de bataille. Les hommes se sentirent complètement perdus. Peu à peu, ils découvrirent qu'ils étaient encore capables de parler avec certains d'entre eux avec lesquels ils se rassemblèrent. Ils s'exclurent du groupe considérant les autres comme des étrangers.

Quelques 5.000 groupes se formèrent ainsi et se dispersèrent en autant de nations aux langues différentes.

Certaines nations plus autistes que d'autres tentaient d'imposer leur langue au monde. Ce fut le cas du grec, du latin, du français, de l'anglais.

La tour inachevée reçut le nom de BABEL (confusion en hébreux).

"Rien ne sert de s'épuiser à relever celui qui est tombé, si ce n'est pour lui apprendre à marcher seul".

Une homéopathie classique qui ne viserait qu'à relever l'état de santé d'un homme tombé malade, sans lui réenseigner les rudiments ancestraux de la bonne marche (la Gnose ou connaissance) sur son sentier unique en lame de rasoir, ne pourrait apporter qu'une illusion de guérison, tant au patient qu'à son thérapeute. La véritable guérison passe obligatoirement par l'affranchissement total du patient de sa maladie et de son thérapeute. Un thérapeute qui veut posséder ses patients ou un patient qui s'attache à la personnalité de son thérapeute s'enferme dans une relation qui l'éloignera chaque jour davantage de leur guérison mutuelle. Presque tous les thérapeutes sont à l'origine des malades qui vont trouver une fuite dans l'effacement des symptômes des maladies de ceux qui les entourent. Or, les autres ne sont que des miroirs de notre paradis ou le plus souvent de notre enfer intérieur psychologique que nous refoulons au lieu de le prendre en main. A travers les dédales de notre constitution, de notre tempérament et de notre diathèse, le Dr Van den Bogaert essaiera de montrer comment l'homéopathie spirituelle originelle du génial Samuel Hahnemann permet aux hommes de bonne foi, par l'administration de remèdes uniques, d'aller nettoyer leurs enfers intérieurs. Le but profond de l'homéopathie est de faire prendre conscience à l'homme de ses erreurs originelles dégénératives le conduisant au malheur et à la maladie, afin de lui permettre de travailler pour recouvrer les valeurs les plus nobles qui l'habitent, c'est-à-dire son paradis intérieur. Une homéopathie retrouvée pour un homme solaire libre à retrouver.

La danse : un chemin de guérison

Les danses (populaires, sacrées, chamaniques, avec les loups, de salon, de compétition, des 5 rythmes, biodanse, …) accompagnent l'homme dans son évolution et sa guérison à travers sa vie et l'histoire de l'humanité. La danse est innée et s'exprime naturellement chez les enfants. Le temps est venu de réveiller notre danseur/danseuse intérieur(e).

Crises de foi(e)

Pour les chinois, le mot crise s'écrit avec deux idéogrammes :

  • Le premier signifie danger de mourir avec ce ou ceux à quoi ou à qui nous ne pouvons pas mourir, c'est-à-dire faire le deuil.

  • Le second signifie opportunité de vie nouvelle et meilleure.

La crise mondiale nous invite à trouver la foi de mourir à des habitudes excessives de survie pour mieux profiter écologiquement de l'essentiel de la vie.

L'HoMSHaM, l’homéopathie sensitive illimitée

L’homéopathie du troisième millénaire est entre vos mains.

Tous les remèdes sont en nous

Vu le nombre exponentiel de cancers et de troubles mentaux, les coûts et la restructuration des soins de santé, il est temps que vous développiez de nouvelles capacités à prendre soin de vous et de votre famille. La technique de l’HoMSHaM peut vous y aider.

Dans les pays développés, le cancer est devenu la première maladie (une personne sur cinq en est atteinte).

Vu la croissance vertigineuse des maladies dépressives et anxieuses nous allons devoir faire face à l’un des plus grands problèmes de santé dans les années à venir.

Selon l’OMS une véritable « bombe à retardement économique et social » se prépare : « D’ici 2020, la dépression deviendra la deuxième cause d’invalidité à travers le monde, après les troubles cardiovasculaires. »

Dans un monde en mutation constante, il est donc devenu difficile pour l’homme de vivre en harmonie avec son environnement.
Tout comme l’OMS, chacun d’entre nous se rend compte des graves conséquences des troubles mentaux : violence, suicides d’adolescents, difficulté des adultes à exercer leurs fonctions parentale et professionnelle, dépendance aux médicaments, à l’alcool, aux substances psycho-actives, …
Sollicité de toute part, les tensions, les luttes et les contradictions intérieures qui créent le terrain des maladies sont devenues trop nombreuses, l’homme n’arrive plus seul à y faire face.
Ne restons pas dans la fatalité, optons pour une option prévention : celle d’apprendre à prendre soin de soi et de sa famille sur tous les plans en toute circonstance.

Au nom de la santé, il est primordial d’aider l’homme à dépasser la sensation d’impuissance face à ce qui lui arrive et qui le rend malade.

En utilisant l’HoMSHaM nous sommes en capacité :

De puiser dans les forces homéopathiques des 7 règnes du vivant (astral, minéral, myco-bactério-viral, végétal, animal, humain, spirituel) et d’y trouver les remèdes de façon autonome pour prendre soin de votre bien-être psychique, physique et social dans les situations d’urgence.

Il est donc devenu possible pour chacun d’agir sur sa génétique et son épi génétique afin de développer des capacités nouvelles pour faire face aux situations de crise.

L’HoMSHaM peut-être une réponse à la définition de la santé de l’OMS :

  • « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et pas seulement une absence de maladie ou d’infirmité. »
  • « Il n’y a pas de santé sans santé mentale. Les relations entre les composants physiques et mentaux de la santé sont multiples et variées. »

Eduard Van den Bogaert, médecin de famille et Homéopathe avant-gardiste dans l’âme, accompagne et éduque ses patients depuis 30 ans à devenir acteurs de leur santé. Il n’a eu de cesse de les faire bénéficier de ses recherches pour les aider à découvrir un autre sens à la maladie et à la santé, pour les aider à lâcher leurs croyances limitantes, leurs habitudes et trouver de nouveaux chemins intérieurs porteurs de vie en toute circonstance.

Praticien en médecine coopérative, combinant entre autres la médecine générale, l’homéopathie sensitive et la généalogie médicale, conférencier, formateur et écrivain international, il œuvre à l’autonomie des patients responsables dans la prévention, la compréhension et la guérison de leurs maladies

Eduard Van den Bogaert, médecin de famille et homéopathe, pratiquant l’approche médicale coopérative et intégrative de la maladie.
Conférencier, formateur et écrivain international, il n’a de cesse de faire bénéficier ses recherches sur le sens de la maladie et de la santé.
Il œuvre à l’autonomie des patients dans la prévention, la compréhension et la guérison de leurs maladies.

 

L'HoMSHaM ou l'Homéopathie Sensitive

Et si la solution de nos problèmes de santé était aussi entre nos mains ?

 

Voir le soleil au-delà des nuages

Le nombre de maladies (cancers, diabètes, résistances bactériennes, maladies iatrogènes, dépressions, insomnies, ...) et leur coût pour la société augmentent de manière exponentielle.
Des décisions s'imposent mais celles préconisées par les lobbies et les actionnaires de la médecine servent davantage leurs intérêts plutôt que ceux des patients en souffrance.
La mise sous surveillance administrative, ordinale ou judiciaire menace la liberté, l'égalité et la fraternité thérapeutique des médecins, paramédicaux et patients. Les nouvelles directives européennes et les initiatives politiques nationales organisent la disparition des thérapies non conventionnelles et des thérapeutes, qualifiés de placébos et de charlatans.
Face à ce constat, trois possibilités existent : attendre très longtemps pour des soins endettants ou partiellement remboursés, payer très cher pour avoir un passe-droit et des privilèges en privé, ou audacieusement innover par soi-même.

 

L'HoMSHaM innovante

Nelson Mandela nous a bien montré que notre liberté est intérieure, au même titre que le sont notre santé et notre guérison.
Savoir prendre soin de nous-mêmes, de notre santé et de notre bien-être se révèlera bientôt très utile. Il est urgent pour ce faire de réhabiliter nos propres moyens.
L'HoMSHaM, moyen de bio-modulation sans substances ni machine, peut nous y aider. Elle nous permet d'accéder à nos compétences inconscientes intérieures de guérison et de changement adaptatif, pour traverser les crises de notre vie, par nous-mêmes et de manière mâture, c'est-à-dire sans assistanat immuno-physico-chimique.
L'HoMSHaM nous permet d'apprendre à faire corps (unité) dans l'amour et la lumière, et non plus anticorps, avec les êtres vivants des 7 règnes.


Un état d'être indispensable pour gérer ses conflits et ainsi éviter leur biologisassions en maladie ou accident.
A l'aide des compétences sensitives développées par les tradipraticiens et les énergéticiens, il est possible d'apprendre à utiliser nos capacités intérieures homéopathiques. L'HoMSHaM nous permet d'accéder, pour nous-mêmes ou autrui, à des informations (Règne et Remède, Nombre et Symbole du type de Dilution-Dynamisation) susceptibles de préserver ou restaurer notre force vitale et notre santé physique, psychique et sociale.
Nos informations RNS permettent en conscience d'activer ou désactiver des séquences de notre code génétique selon nos besoins d'évolution afin d'entraîner les changements de comportement enviés.

Enfants, informatiques et télématiques

Il existe des groupes d’extrémistes : celui de ceux qui veulent revenir à un monde sans ordinateurs, GSM, télévisions ou radios, et celui des "informaniaques" qui ne cessent de créer de nouveaux médias de communication. Le trait d’union entre ces groupes serait de déterminer les avantages et les inconvénients de ces nouveaux médias dans notre développement psychomoteur et cérébral et celui de nos enfants, notamment avec l'aide des nouvelles techniques de neurosciences.
L'informatique et la télématique sont des outils dont l'usage est très révélateur du fonctionnement de l'enfant au sein de sa famille et de la société.

Maladies initiatiques

Les maladies, qu'on le veuille ou non, initient souvent une réflexion sur le pourquoi et le sens de ce qui nous arrive ; elles conduisent souvent à une quête qui parfois engendre des changements de vie tels qu'ils aboutissent à des guérisons "miraculeuses" de maladies dites incurables par ceux qui le croient encore ainsi.

Guérir des extrémismes

Il y a la médecine classique et les médecines alternatives, l'extrême droite et l'extrême gauche, les blancs et les noirs, les cow-boys et les indiens, les catholiques et les protestants ou les musulmans, les ultra religieux et les ultra laïques, les bons et les méchants, les tueurs et les sauveurs, les génies et les cancres, les super sages et les fous furieux, les féministes et les machistes,….. Le Taoïsme nous enseigne que les extrêmes, le yin et le yang, sont complémentaires et que leur union permet de faire quelque chose de plus grand qui les dépasse : le cercle qui roule.
"Ce qui meut le monde est l'interaction des différences, leurs attirances et leurs répulsions. La vie est pluralité" – Octavo Paz

Hommes et animaux en péril (avec la participation de notre chienne Faïka issue d'«Animaux en péril»)

Aimez-vous ou détestez-vous les bêtes ? Mangez-vous de la viande, des insectes, … ? Celui ou celle qui achète des animaux comme des objets, pour jouer avec eux comme des peluches puis les abandonner, pour les élever avec profit maximum, pour les faire combattre (chien, coq, taureau, …) ou courir (lévrier, cheval, …), pour les montrer (delphinariuim, zoo, cirque, …), pour se défendre, pour les faire travailler (âne, chèvre, bœuf, éléphant, …), pour faire de la recherche (cobaye, rat, souris, singe, chat, …) oublie qu'ils sont vivants et sensibles.
La raison qui conduit à cet oubli est peut-être que ces maîtres tortionnaires ne sont eux-mêmes plus vivants, mais des survivants de drames qui les ont rendus "bêtes" et inconsciemment "cruels".
La communication intuitive avec les animaux ou ani-mots (sans mots), telle que la pratique la doctoresse vétérinaire Anna Evans, permet de ressentir, d'imaginer et d'exprimer verbalement ce qu'ils ressentent et pensent en silence. Venez-vous réconcilier avec le règne ani--mal (sans mal) et l'incroyable sagesse, amour et guérison qu'il peut nous apporter.

La mort en fête

La plupart de nos contemporains ne savent pas de quoi est faite la mort, ni comment la fêter comme tout autre événement de la vie.

Point de "fête" n'est faite pour ce point d'orgue de notre vie.
Nous rencontrons cependant la mort comme nos parents et leurs gamètes se sont rencontrés.
Nous la vivons comme nous avons vécu.

Nous tré-passons ou naissons au ciel, comme nous sommes passés ou nés à terre.
Il devient vite évident pour ceux qui sont conscients de leur périnatalité (projet-sens) de son influence sur leur péri mortalité.

Toutes les religions ont mis au point des rituels de passage pour accompagner et conduire dans les derniers moments ici-bas, lors de son passage et même dans l'au-delà, le mourant et ses proches.

Notre société occidentale cartésienne et de plus en plus emprunte de laïcité à la française a fait fi de tous ces rituels millénaires, laissant les défunts et leurs familles dans des désarrois pathogènes. Les deuils non faits engendrent de plus en plus de fantômes qui interfèrent avec la vie quotidienne des survivants.

Le personnel médical et paramédical n'a guère appris à développer son sixième sens dans les cours rationnels des grandes écoles. Or, il est possible de compléter l'approche rationnelle maternelle endodermique consistant à inhumer ou incérer les défunts par une approche irrationnelle paternelle ectodermique de deuil, dont la fête a toujours été le plus ancien moyen
Faire la fête et ses A-dieux à ceux qui partent en paix permet d'en conserver une mémoire vivante et réjouissante.

L'atelier s'adresse à tous ceux désireux de préparer leur propre mort, celle de leurs proches ou de leurs patients.

Pour ne plus vivre sur la planète taire

Titre original de Jacques Salomé, repris par le Dr Eduard Van den Bogaert

 

Cycle de conférences : Être parent autrement

 

Face aux difficultés matérielles et communicationnelles rencontrées dans la vie actuelle, quatre issues s'offrent à nous : la fuite ou repli égoïste sur soi, le combat violent (agressivité), l'inhibition d'action avec l'effet de refoulement maladisant ou le changement immédiat et radical vers une vie et un mo(n)de de relation et de communication, meilleur.
Les régimes militaires, politiques, industriels, familiaux ou scolaires, nous poussent encore trop souvent à nous taire ou à maudire.
Taire les mots et les gestes revient à fabriquer des secrets que nos corps abusés et opprimés s'empresseront de secréter sous forme de maux. Ces malé-dictions engendreront des mal-à-di(r)es im-uni-taires transgénérationnelles chez ceux qui, inconscients, posent le choix blasé de se taire.
Articuler, le verbe contraire de taire, s'utilise aussi bien pour le langage corporel non verbal ou muet (mythos en grec) que pour le langage verbal (logos en grec).
Ces deux langages en lien avec nos deux hémisphères cérébraux sont à la base des mytho-logies qui nous mettent sagement en garde sur les conséquences mortelles de se taire et de se terrer sans bouger dans la (sur)vie.
Beaucoup de personnes malades, abusées, maltraitées (physiquement ou psychiquement), ont peur ou honte d'en parler, ou ne sont pas écoutées lorsqu'elles parlent. Elles se taisent ou se (sont) tues.
Et pourtant, inconsciemment ou volontairement, beaucoup de parents, éducateurs, enseignants, entraîneurs, dirigeants, pédophiles, … continuent à faire taire, à couper l'élan de vie (pas bouger) de bien des enfants, adolescents et adultes s'opposant à eux et à les réduire à l'état de cancres, anagramme de cancers.
Alors, comment réussir à bien se dire et à bien se bouger pour pouvoir éviter les conflits, vivre génialement et sainement ce qu'on aime, qui l'on est ? N'est-ce pas ainsi que nous deviendrions une béné-diction pour notre planète Terre ?

Prévenir et guérir les blessures et maladies féminines

Les heurts et bonheurs des filles avec leurs parents et aïeux font le lit de leurs futurs conflits ou de leur bien‐être avec leur mari, leurs beaux parents, leurs enfants, leurs beaux enfants et leurs petits-enfants.

Le décodage biomédical des arbres généalogiques et des maladies permet d'établir la récurrence transgénérationnelle féminine de problèmes.

Le coaching de vie permet de revisiter et transformer les mémoires de blessures du passé des femmes. Elles peuvent ainsi devenir actrices de leur vie et opérer des changements d'attitudes et de comportements pour guérir ou mieux prévenir la somatisation de ces blessures et accéder à un plus grand bien‐être.

Cette conférence n'est pas sur les femmes mais pour les femmes et les hommes désireux de les aider à s’épanouir en tant que (belle) fille, épouse, mère et grand‐mère.

Pour ne plus secrets-taire

Face aux difficultés matérielles et communicationnelles rencontrées dans la vie actuelle, quatre issues s'offrent à nous : la fuite ou repli égoïste sur soi, le combat violent (agressivité), l'inhibition d'action avec effet de refoulement maladisant ou le changement immédiat et radical vers une vie et un mo(n) de relation et de communication meilleur.
Taire les mots et les gestes revient à fabriquer des secrets que nos corps abusés et opprimés s'empresseront de secréter sous forme de maux. Ces malédictions engendreront des mal-àdi(r)es immuni-taires transgénérationnelles chez ceux qui, inconscients, posent le choix blasé de se taire.
Articuler, le verbe contraire de taire s'utilise aussi bien pour le langage corporel non verbal ou muet (mythos en grec) que pour le langage ver-bal (logos en grec). Alors, comment réussir à bien se dire et à bien se bouger pour pouvoir éviter les conflits, vivre génialement et sainement ce qu'on aime, qui l'on est ? N'est-ce pas ainsi que nous deviendrions une bénédiction pour notre planète Terre ?

Bulletin d'inscription :

Université de l'Environnement et de la Santé du 30 juin au 6 juillet 2012

 

Nom :..........................................................................................
Prénom :......................................................................................
Code Postal :...............................................................................
Ville :..........................................................................................
Tél :.............................................................................................
Fax :............................................................................................
ou
Email :.........................................................................................

 

Pour participer vous avez 2 formules :

Sur réservation : 7 jours soit 20 conférences
À régler par chèque : 100 € la semaine par ............ personne(s) = .................€

 

Pour confirmation de voire réservation : prière de joindre une enveloppe timbrée à votre adresse.

 

Le règlement doit être libellé à l'ordre de « Les Chantiers du Futur » et envoyé à :
Chantiers du Futur - 7, rue des Grandes Landes - 17460 RIOUX (France)
Tél. / Fax : 05.46. 90.52.77

 

Sans réservation : à régler sur place

• Carnet pour 10 conférences à 55 €
• Accès à une conférence à 6 € le ticket

 

Réduction de 25 % sur présentation de vote carte R.S.A., sans emploi, étudiant, adhérent des Chantiers du Futur, adhérent de l'UMERIDE et de 1'I.G.A. (sur les 2 formules).

 

Repas :

La restauration sera assurée par un self-service Bio, midi et soir

Danser avec l’énergie des anges, une alliance entre Ciel et Terre

Laissons nos vies s’imprégner de l’énergie des anges sur des musiques « life » interprétées par Patrick Desmet au piano à queue. A travers la danse célébrons l’arrivée du printemps rénovateur au creux de nos corps

Le temps d’une soirée, apprenons à laisser couler l’énergie céleste à travers nous. Laissons nos corps se vivifier à travers une danse sacrée qui se veut libre, légère et profonde et surtout accessible à tous.

 

Quelque que soit votre âge ou votre état de santé, soyez les bienvenus.

 

Le coaching en neuro-angéologie par la danse a pour but de :

- Développer nos sensations, nos perceptions
- Accueillir les messages révélés par nos sens
- Elargir notre conscience et notre présence
- Éveiller notre imaginaire et sublimer nos forces de vie
- Enrichir notre intuition et donner corps à nos rêves
- Laisser libre cours au génie céleste qui embellit notre danse sur terre

 

Le retour au féminin intérieur, la ménopause, un autre regard sur la femme

Cette conférence, co-animée par Judith et Eduard van den Bogaert, propose d’aborder les symptômes et les questions que suscite la ménopause par le ressenti et un regard différent, pour en découvrir le sens symbolique qui relie à la vie de la Femme intérieure.

 

Pour beaucoup de femmes arrivées à maturité, lasur médicalisation de la ménopause fait croire qu’il s’agit d’une maladie de vieillissement, de dégénérescence, de dévalorisation et de préparation à la mort. Or cette période représente de 30% à 50% des années d’existence de la femme occidentale contemporaine.

 

Certaines femmes avec la complicité de Thérapie Hormonales de substitution, de chirurgie esthétique et d’arrangement esthétique en tout genre essayent de nier le changement et de palier aux effets néfastes imputés à la baisse des œstrogènes.

 

Le point de vue clinique de la médecine ne recouvre cependant qu’ ‘un tiers de la réalité vécue par les femmes ménopausées rien n’est fondamentalement bon ou mauvais en soi, y compris la ménopause. Ainsi, un événement, même biologique, à un but, a un sens, une sagesse et la valeur que la femme veut bien lui donner.

 

Leur cheminement avec les femmes leur ont permis d’aborder la ménopause dans un autre état d’esprit et de la considérer davantage comme une INITIATION et UN GRAND PASSAGE vers le féminin sacré. Cette crise nécessite un deuil psychologique d’un état antérieur de mère conduisant à un nouvel état de grâce de femme solaire et de grande mère.

 

VENDREDI 17 JANVIER 2014, à 20h00
53, Rue Albert 1er- 1490 Court-Saint-Etienne- Salle Commune

Réservation souhaitée
eventsjamso@gmail.com

Prix : 13 euros

 

Eduard Van den Bogaert exerce comme médecin-homéopathe, enseignant, écrivain.

Depuis près de 30 ans , il inscrit sa pratique dans la perspective de la Médecine Sensitive Coopérative, c’est à dire la médecine libérale de famille complétée par ses nombreuses formations, rencontres, coopérations post universitaires pour soulager la souffrance, prévenir la mort, décoder les maladies, reprogrammer la santé et facilité la guérison, accroître la qualité de vie des êtres vivants qui l’entourent et le consultent.

 

http://www.eviences.be

 

Judith Van den Bogaert, déléguée et coach médical pendant 10 ans, exerce aujourd’hui comme coach de vie ( Anthony Robbins, USA). Formée en de nombreuses techniques psycho-corporelles son outil de prédilection reste la danse. Elle est danseuse sensitive ( Dominique Hautreux, Paris) et de 5 Rythmes ( Gabrielle Roth, USA).
Elle co-écrit les livres et co-anime les séminaires avec son époux.

Sagesse et symbolisme du cancer

On ne déclenche pas un cancer par hasard. Il faut distinguer cause et facteur déclencheur. Les causes peuvent être alimentaires, environnementales, chimiques, génétiques, etc. mais pour qu’un terrain déclenche une maladie, il faudra la conjugaison de plusieurs facteurs.
Qui n’a pas connu dans son entourage, un parent, un proche ou ami qui, face à la mort d’un bien aimé, à la perte d’un enfant ou à une situation vécue comme dramatique, déclenche un cancer ? Selon la tonalité du conflit psychologique, le cancer s’exprimera sur certain organe, symboliquement relié à cette problématique.
Vous découvrirez qu’il y’a toujours une fonction positive derrière toute maladie. La maladie cherche à nous guérir.
Le Dr Eduard Van den Bogaert nous démontrera que derrière tous comportements se cache une intention sage et positive nous permettant d’évoluer et de mieux s’adapter à la vie.

L'HoMSHaM, l’homéopathie sensitive illimitée

L'HoMSHaM ou l'Homéopathie Sensitive est une possibilité d’utiliser de manière personnalisée notre capacité d’auto-guérison en nous permettant de trouver de façon sensitive et illimitée, et sans support matériel, les remèdes utiles à notre guérison. Elle nous permet de retrouver notre souveraineté médicale et de redevenir le capitaine de notre âme et de notre corps.

HoMShaM®

L’homéopathie sensitive® du troisième millénaire

C’est pas sorcier !

  • Apprenez à l’utiliser et devenez autonome
  • Prenez soin de votre santé et des êtres que vous aimez.
  • Chaque règne du vivant a besoin de votre éveil.

Cette conférence INTERACTIVE, sera animée par le Dr Van den Bogaert et son épouse Judith Van den Bogaert-Blondiau.

Dans un monde en mutation constante, il est capital que chacun éveille ses capacités sensitives pour prendre soin de lui-même et de ceux qu’il aime.

La souffrance planétaire au sein de chaque règne du vivant (astral, minéral, micro-myco- bactério-viral, végétal, animal, humain, spirituel). est telle, que la bonne volonté de chacun pour y œuvrer est réquisitionnée.

Le coût des soins de santé et l’explosion des maladies autant pour les humains que pour les animaux de compagnie nous met, chacun à notre tour, au pied du mur.

Il ne tient qu’à nous d’agir dès maintenant et d’apprendre l’utilisation de l’HoMShaM®. Cet outil de soin est accessible à tous, même au plus démunis et peut faire toute la différence pour chaque vie dans chaque règne vivant. Nous pouvons ainsi coopérer à notre guérison et faire une croix sur l’indifférence.

L’HoMShaM® permet d’éveiller en nous notre plus grand don, celui de devenir capable de prendre soin de soi et de l’autre. Ensemble, il est possible de faire de notre planète paradis autre chose qu’un enfer de destructions et de souffrances. Il est possible grâce à l’HoMShaM® de vivifier le vivant, de réparer les dommages infligés et de soutenir chaque être vivant dans le drame qui le secoue.

Il est possible avec l’HoMShaM® de faire d’une pierre 7 coups. En apprenant à l’utiliser pour votre propre bien-être vous pourrez aussi l’offrir à ceux qui ont besoin d’aide.

Chacun de nous avec l’HoMShaM®, peut rejoindre et potentialiser les efforts effectués par ceux qui œuvrent déjà à une société écologique et solidaire.

Apprendre à utiliser l’HoMShaM®, c’est augmenter les chances de voir un jour l’écologie et l’humain revenir au cœur des préoccupations politiques.

Apprendre à utiliser l’HoMshaM®, c’est éveiller notre pouvoir de soin intérieur et nos capacités d’union avec le vivant. C’est réveiller notre appartenance à l’univers, devenir un citoyen du monde et œuvrer pour le mieux-être en toute circonstance.

Si vous vous sentez concerné, cette conférence est pour vous.

Wijsheid en symbolisme van kanker

Het is niet toevallig dat men één of andere vorm van kanker ontwikkelt.

Men moet hierbij onderscheid maken tussen oorzaak en ‘trigger’.

De oorzaken kunnen voedsel- of milieugebonden zijn, chemisch, genetisch, enz. maar opdat een ziekte zich ontwikkelt, zal er een combinatie nodig zijn van verschillende factoren.

Wie heeft niet in zijn of haar buurt een ouder, kennis of vriend gekend die, als reactie op de dood van een geliefd persoon, bij het verlies van een kind of in een situatie die als dramatisch werd ervaren, een bepaalde vorm van kanker ontwikkelde?

Al naargelang de aard van het psychologisch conflict zal de kanker zich op één bepaald orgaan zetten dat symbolisch verbonden is met deze problematiek.

Je zal ontdekken dat er altijd een positieve kant is aan elke ziekte. De ziekte heeft als doel ons te genezen.

 

Dr. Eduard Van den Bogaert zal aantonen hoe zich achter alle gedragingen een wijze en positieve intentie ligt die ons in staat zal stellen te evolueren en ons beter aan te passen aan het leven.

 

Na de lezing zal Dr. Van Den Bogaert aanwezig zijn op de stand van CHANGE. Je kan er hem ontmoeten, ​vragen stellen en eveneens kan je snuffelen in de aanbiedingen van CHANGE.

CHANGE think positive wil bijdragen tot een mooiere wereld door mensen het gevoel te geven dat het anders kan. Via een tijdschrift, een community van gelijkgestemden en allerlei activiteiten (www.changethinkpositive.eu) wil CHANGE positieve verhalen brengen over allerhande thema's van mensen die hun problemen of ziekten hebben kunnen ombuigen tot een verrijkende ervaring in hun leven. Ook op gebied van gezondheid wil CHANGE alternatieven aanreiken die mensen weer hoop geven. Dr. Eduard Van den Bogaert heeft al vaak zijn steun betuigd met boeiende lezingen en interviews en hij is dan ook de ideale persoon om als gastspreker een lezing voor CHANGE te geven op 15 maart 2015 op de Lotusbeurs in Houten. Hij zal praten over 'Wijsheid en symbolisme van kanker'.

Des enfants extra-ordinaires

L’explosion du nombre d'ondes (portables, Wifi, radio, TV, ...), de la radioactivité et des substances chimiques dans notre environnement contribue aux déclenchements, aux blocages ou mutations de nos gènes. Mais plus encore, les conflits non résolus propres ou de nos ancêtres peuvent avoir les mêmes effets épigénétiques ou génétiques.

Nous ne mourons pas avec les mêmes gènes que ceux avec lesquels nous sommes nés.

Nous mutons donc en permanence pour évoluer et nous adapter à un monde en pleine mutation.

Des enfants différents naissent aujourd'hui par milliers. Les progrès de l'imagerie médicale en permettent la découverte de plus en plus précoce. La société, le corps médical et l'entourage familial, au nom de la norme, poussent les parents ou les mères à les avorter.

La charge de ces différences physiques et/ou psychiques souvent handicapantes pour les personnes elles-mêmes, les familles et la société est en effet considérable. Mais toute incapacité est une capacité ; un cancre est un génie qui s'ignore.

Et comme le présupposent très justement toutes les traditions religieuses : ce sont aussi des enfants de Dieu et de la Vie, qui ont aussi le droit à la vie entièrement. Ou point de vue théologique et biologique, tout est bien fait ! Cela pourra certes paraitre aberrant face à de grands handicaps insupportables, catalogués d'irréversibles et que certains préfèrent exclure.

Mais tout peut changer, car "le possible n'est qu'un petit pas plus loin que l'impossible"
- Jacques Salomé -

Par le biais d'une approche karmique, transgénérat1onnelle, périnatale, autobiographique, il est possible de décrypter en Médecine Sensitive Coopérative l'origine conflictuelle, les capacités, le But, le Sens et la Sagesse des différences pour devenir ordinairement extra (cf. la conférence "la beauté de l'imperfection").

Cela requiert beaucoup de lumière, d'amour et d'unité (solidarité).

Grâce à l'HoMSHaM - l'Homéopathie Sensitive - il est possible pour chacun(e) de (se) transmettre de manière illimitée et gratuite des informations par voie vibratoire pour reprogrammer sans substances (bio)chimiques ou d'interventions physiques.

À la rencontre de mon arbre gynécologique

Et si les femmes se centraient sur la compréhension des maladies propres à la nature féminine pour devenir actrice de leur vie ?
Pathologies mammaires, ovariennes, utérines et vaginales… Choisir d'améliorer ou transformer son existence féminine en tenant compte du message que ces maladies transmettent permet d'opter pour une réelle prévention autant pour soi-même que pour sa descendance.

L'intention positive d'évolution des maladies féminines est d'aider les jeunes filles, les épouses, les mères et les grands-mères à être pleinement elles-mêmes.

Elles les invitent à dépasser les répétitions, les autos-sabotages ou les conditionnements liés à leur histoire personnelle ou à celle de leur lignée encontre.

Transformer son re-présenté du passé grâce à la compréhension des troubles féminins permet de porter un nouvel éclairage sur le présent et illuminer notre avenir et celui du monde.

Sagesse et Symbolique du Cancer

Le cancer, comme toutes les maladies, est un comportement biologique apparemment “anormal” pour répondre à une situation environnementale “anormale” à laquelle il est indispensable de s’adapter.
Tout comportement, y compris maladif, procède d’une intention sage et positive d’évoluer pour continuer à vivre et même mieux. La symbolique nous montre comment il est utile pour la guérison de mettre ensemble toutes les informations disponibles concernant le vécu, la maladie et les traitements de la personne malade.
En médecine coopérative, les connaissances scientifiques médicales peuvent parfaitement se joindre aux approches énergétiques, émotionnelles, mentales et spirituelles pour permettre aux patients d’inverser leurs émotions et leurs images mentales pathogènes afin d’accroître leurs capacités de guérison spontanée intelligente.

Sagesse et Symbolique du Cancer

Quand sert le cancer ?

Et si la maladie cherchait à nous guérir ?

Une conférence interactive pour découvrir comment la maladie cherche à nous guérir. Une possibilité d’aller à la rencontre de la Sagesse et du Symbolisme du cancer pour devenir acteur de sa santé.

Dr Van den Bogaert nous fera percevoir que derrière toutes maladies, il y’a toujours une fonction positive. La maladie cherche à nous guérir. Le cancer se développe par ce qu’il sert à quelque chose et on peut l’arrêter spontanément quand on a compris son message

On ne déclenche pas un cancer par hasard. Il est important de pouvoir distinguer cause et facteur déclencheur lors de l’apparition d’un cancer. Les causes peuvent être alimentaires, environnementales, chimiques, génétiques, etc. mais lorsqu’un terrain déclenche une maladie, il existe une conjugaison de plusieurs facteurs qu’il est judicieux de découvrir pour qui désire coopérer à sa guérison.

Il n’est pas rare de rencontrer dans son entourage, un parent, un proche ou amis qui, face à la mort d’un bien aimé ou face à une situation vécue comme dramatique, déclenche un cancer. Selon la tonalité du conflit psychologique, le cancer s’exprimera sur l’organe symboliquement relié à cette problématique.

 

| Contact Evidences : Contact Evidences |