EVIDENCES
Éducation à la Santé et au Bien-Être

CRISE du CORONAVIRUS : danger de mort ou opportunité de vie nouvelle ?

En chinois, l’idéogramme du mot « crise » est composé de 2 caractères signifiant « danger » et « l'opportunité ».

La vie est sensible et tous les organismes vivants sensibles y compris les virus, échangent en permanence des informations sensibles et vitales entre eux ! Empêcher les échanges d'informations vitales sensibles revient donc à mettre le vivant en danger de mort !

Et comme le disait à juste titre Claude Bernard : « Le microbe n'est rien, le terrain est tout ».

Alors regardons d'un peu plus près le terrain propice au développement de la contagiosité et de la mortalité de ce nouveau Coronavirus COVID19. Mais surtout ouvrons l'œil sur ce qu'il cherche à nous montrer, son but, son sens et sa sagesse.

L'objectif de ce décryptage n'est évidemment pas de critiquer mais de susciter une réflexion différente, de prévenir l'effet nocebo de la panique et l'angoisse instiguée par certains de la gravité ou dissimulée par d’autres, de réduire la contagion et la morbidité du virus et de faciliter la guérison.

Les sourires seraient à l'origine de l'épidémie ! - dessin de Kalëi

L’environnement : Le terrain politico-économico-social

L'histoire nous montre que les empires se suivent et se ressemblent par leur autoritarisme, leur opacité, leur volonté de contrôle et leurs répressions violentes.

Les anciens empires, du « Milieu » devenu communiste, Perse devenu musulman et Romain devenu chrétien, n'y ont hélas pas fait exception.

La Chine, qui aspire au titre de première puissance économique et militaire mondiale, connaît un contexte politique et économique très sensible. La guerre commerciale et les accords avec les USA peuvent être intenables, les révoltes à Hong Kong, la victoire de Tsai Ing-wen à Taiwan et l'arrêt de son économie avec l'épidémie depuis janvier en donnent le ton.

Le parti communiste chinois, pour conserver sa « légitimité », 17 ans après le SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), a déployé des moyens financiers et matériels colossaux sans réellement évaluer la pertinence des actions entreprises ni se soucier du coût et du bien-être humain. Ne prenons que pour exemple la construction en 10 jours de deux hôpitaux préfabriqués de 1000 lits.

Le pacte faustien de confiance depuis l'épreuve de Tiananmen il y a 30 ans entre le parti communiste dictatorial promettant sécurité, enrichissement et fierté nationale et la population majoritairement soumise est ainsi rompu. Le peuple est en colère, il se révolte contre le contrôle féroce des sujets sensibles par les autorités. La liberté d'expression sur le Net est réduite à une peau de chagrin, quant à la liberté de mouvement déjà extrêmement mise à mal, elle est à présent à son comble.

L'interdiction de circuler à l'intérieur et à l'extérieur du pays est survenue au pire moment et ne pouvait être que mal accueillie puisque le Nouvel An, l'une des fêtes les plus importantes en Chine, fait appel au déplacement pour être fêtée.

Il est intéressant de noter que presque tous les virus de grippe animale et humaine ou autres viroses épidémiques ont trouvé leur origine en Chine ou en Afrique au sein de villes tentaculaires, surpeuplées, congestionnées, inhumaines où l'air y est tout simplement irrespirable au propre comme au figuré.

Même l'épidémie de grippe « Espagnole » fut liée à une souche originaire d'Asie. Si cette dernière porte un nom qui prête à confusion, c'est tout simplement parce que l'Espagne qui ne s'était pas engagée dans la Première Guerre mondiale, publia en premier les informations relatives à cette épidémie. Les cas français étaient quant à eux tenus secrets pour ne pas révéler à l'ennemi que l'armée était affaiblie. Cette épidémie apocalyptique a fait suite à la première guerre mondiale qui a terrorisé, horrifié, affamé et confiné la population. En 1 an, elle a fait entre 20 à 40 millions de morts, 30 millions selon l'Institut Pasteur, voire 100 millions selon certaines réévaluations récentes. Elle serait la pandémie la plus mortelle de l'histoire de l'humanité avec les 34 millions de morts (évalués) de la peste noire ayant décimé les deux tiers de la population de l'époque en Europe.

Le premier cas de coronavirus incontrôlable serait apparu déjà dès novembre 2019 dans l'épicentre de l'épidémie, le marché aux poissons, de fruits de mer et d'animaux sauvages (chauves-souris, pangolins, civettes, ...) de Huanan, situé dans la ville de Wuhan, capitale de la province de Hubei, sur le fleuve bleu Yangzi Jiang (Yang Tsé). Cette ville est une plaque tournante essentielle du réseau de transport commercial, un centre industriel et de recherches majeur, notamment sur les virus. C’est aussi la ville pionnière de la 5G.

Le virus chercherait-il à nous montrer que quelque chose ne tournerait plus rond en Chine et dans le monde ? La mise à l'arrêt depuis des semaines de l'économie chinoise qui représente 17% du PIB mondial (contre 4% en 2003) et contribue à 30% de la croissance mondiale se fait déjà sentir. L'endettement des entreprises chinoises est très important et la croissance chinoise dépend plus aujourd’hui de sa consommation intérieure (60%) qu'en 2003 (40%). Des grandes enseignes américaines (Apple, Starbucks, Mac do, Pizza Hut, KFC,...) et le géant FOX CONN, principal fournisseur mondial de composants électroniques ont fermé. Les répercussions sont déjà considérables dans de nombreux pays dépendants des approvisionnements en composants ou en produits finis « made in China » : Airbus, Renault, PSA, Nissan, Toyota, Hyundai, Fiat, Chrysler .... ont dû fermer des usines d'assemblage en Asie comme en Europe. Les petits commerces, les restaurants et les écoles sont fermés également.

En Chine, l'épidémie semble régresser.

Les bourses asiatiques et mondiales, les valeurs boursières du baril de pétrole, dont la Chine est grande importatrice, les enseignes de luxe, de voyages, de loisirs dégringolent. Le Coronavirus rebat les cartes de la route de la soie. Pour une trentaine de pays dont l'Allemagne, la Chine est le premier destinataire d’exportation.

La pandémie médicale et économique, de faillite, de chômage technique et de récession mondiale ne cesse de s'accroître. 77 millions de chinois, 66 millions d’italiens, 46 millions d’espagnols et 67 millions de français sont confinés et isolés chez eux et font du télétravail quand c'est possible. La Russie a fermé ses frontières. Les étrangers chinois et européens ayant sont interdits d'entrée aux USA et les rapatriés sont placés en quarantaine. Les bateaux de croisière comme le Diamondbacks Princesse (621 cas dont 2 morts) sont à quai et des milliers de passagers condamnés à rester enfermés dans leur cabine.

Les liaisons aériennes avec la Chine de 70 compagnies sont interrompues et 50 réduites, empêchant 20 millions de touristes chinois et étrangers de voyager. Macao, poumon économique, a fermé ses casinos. De multiples salons et compétitions sportives internationales en Chine (coupe du monde de ski alpin, grand prix, championnat de foot, ...) et dans le monde sont annulées pour des mois et le Japon craint déjà pour les JO.

Des amandes ou de l’emprisonnement sont requis pour les contrevenants

Maintenant, le scénario chinois gagne toute l’Europe, Italie, Espagne, France, Belgique en tête. Les USA, le Canada, le Brésil qui se croyaient au-dessus de la mêlée sont en train de déchanter à leur tour.

Le MONDE s'immobilise, arrête de tourner !

Les croyances : David (virus) et Goliath (mondialisation aux pieds d'argile)

Quand quelqu'un pointe un problème du doigt, le sot regarde le doigt et croit que c'est le problème, mais le sage regarde le vrai problème pointé du doigt. Le coronavirus, le marché de Wuhan, la chauve-souris, le Dr Li Wenliang ne sont pas le problème.

Le régime de Pékin a bercé la plus grande et plus peuplée nation du monde de la douce illusion d'être invulnérable et d'avoir une croissance économique sans limite. Mais l'argent et le pouvoir ne font pas le bonheur et la santé ! Quant au pouvoir qui émane de l’argent, il ne donne qu’une illusion de toute puissance qui bien souvent fait tomber de haut.

Nombreux croient encore que les régimes forts (CHINE, USA, URSS, UE, BRESIL, ...) qui entretiennent une culture du mensonge sont mieux à même de faire face à des défis majeurs que les vraies démocraties » bavardes et hésitantes ». Les dirigeants autoritaires cachent leurs erreurs pour préserver leurs privilèges et profits, là où les peuples dans les vraies démocraties poussent leurs représentants à oser exposer leurs erreurs et mieux y remédier tous ensemble.

L'annulation des fêtes du Nouvel An chinois a empêché la population de faire les dépenses démesurées habituelles comme il est de coutume de le faire pour attirer la prospérité sur l'année nouvelle. Dans un tel cas de figure, cette nouvelle année ne peut, à leurs yeux, que s'avérer funeste.

L'autre dirigeant autoritariste Donald Trump, qui a fait taire les Démocrates, avait annoncé démagogiquement sur Twitter que l'épidémie s'arrêterait avec la chaleur du printemps ! Ce n’est bien sûr pas la chaleur qui ralentit les virus puisqu’il en existe en Arabie Saoudite mais le fait que les gens ressortent au printemps comme les feuilles sur les arbres pourrait ralentir le processus.

Xi Jinping, après des semaines d'absence, s'est enfin rendu dans la région de Wuhan masqué pour exprimer sa croyance avec des gants stériles que la Chine vaincrait le microscopique Coronavirus.

Ces deux chefs de puissantes nations semblent sous-estimer la puissance de changement de ce petit David viral. Nous savons que 8% de notre ADN résulte de l'incorporation de virus au cours de l'évolution de la vie.

La croyance pasteurienne selon laquelle seul le virus serait la cause unique de la maladie et de la mort est alléchante, voire sécurisante pour certains mais malheureusement fausse !

Le monde scientifique s'accorde aujourd'hui sur le fait que les maladies sont MULTIFACTORIELLES (qualités vitales, naturelles et humaines de l'environnement, terrain, polymorphisme génétique, carences alimentaires, manque de repos, germes pathogènes et dysbiose, stress, peurs, angoisses, croyances, identifications, absence de projet de vie et de sens dans la vie et surtout de Sagesse Existentielle...).

Le jeune ophtalmologue chinois en bonne santé qui a cru bien faire et agir conformément à la déontologie médicale en lançant l'alerte ne se doutait pas qu'il se heurterait aux croyances du régime. Il n'a jamais imaginé qu'il sous-estimerait son alerte puisqu'il était de son devoir de veiller à la santé, la sécurité et la prospérité du peuple. Il n'a jamais cru que sa parole serait jugulée, qu'il serait sanctionné pour avoir fait de son nez et alerté l’opinion publique. Paix à son âme, il a rendu son dernier souffle.

L'OMS, après avoir loué « les énormes progrès de la Chine » lord de la baisse temporaire apparente du nombre de cas, selon les instructions de réviser les chiffres (méthode de comptage), recommande à présent de frapper fort pour contenir l’épidémie. Les gouvernements font mine de rassurer par des mesures prises pour éviter que des personnes à risque propagent le virus dans tous les pays du monde. Certains se croient loin de ce marasme chinois, que tout est pris en main et qu'il n'est pas nécessaire d'en faire tout un foin. D'autres se méfient du manque de transparence de la Chine au vu de ses précédents et de leurs dirigeants en proie au lobbying. Magasins et restaurants chinois hors Chine sont désertés et certains changent de trottoir à la vue de personnes asiatiques.

Certains croient, comme lors de « la grippeH1N1 », en une pandémie apocalyptique alors que d'autres ne peuvent croire que le « Titanic » coule. Maintenant, cela ne se passe plus qu’en Extrême Orient, mais « Cela se passe près de chez vous », voire chez vous !

Les ressentis conflictuels

Notre amygdale cérébelleuse est programmée au cours de l'évolution aux menaces immédiates. Mobiliser les esprits sur des problèmes secondaires de sécurité où d'épidémie permet de ne pas voir et traiter le problème de fond à savoir l'échec des politiques de santé et de bien-être des Nations.

Le Parti chinois a fait installer 450 millions de caméras de surveillances publiques et privées avec reconnaissance faciale des passants et des voitures pour assurer officiellement la sécurité et prévenir les cas d’incivilités. La 5G permettra elle aussi un meilleur suivi des gens partout et tout le temps.

Le peuple chinois se sent surveillé, bâillonné, muselé, terrorisé, leurré et trahi par ses gouvernants, la censure tue et les masques bâillonnent.

Le Dr Li Wenliang, martyr du coronavirus, qui avait tiré la sonnette d'alarme sur les dangers de l'épidémie naissante fut arrêté pour « TROUBLES A L'ORDRE PUBLIC » et mis au pas comme les militaires savent très bien le faire. Ce stress a probablement favorisé sa contamination et sa mort.

Le blogueur Chen Qiushi, qui enquêtait sur le coronavirus dans tous les lieux chauds (hôpitaux, supermarchés, funérariums, familles de victimes, taxis, volontaires, ...) a mystérieusement disparu. Les autorités affirment qu'il a été « placé en quarantaine » sans moyen de communication car il avait passé trop de temps dans les hôpitaux de Wuhan. Pourquoi est-t-il nécessaire de le priver aussi de moyen de communication ?

LE CONFLIT DE NE PLUS POUVOIR BRONCHER ET DE PEUR DE MOURIR FAIT LE LIT DU MALADE.

LA FUREUR DU DRAGON populaire, isolé de l'intérieur et de l'extérieur, gronde et son feu (fièvre) enflamme la Chine face à toutes ces exactions.

Les incapacités et les capacités

Le mode de vie inhumain en Chine ne prédispose pas à une respiration vitale ample, profonde et fluide, signe d'harmonie. Il devient impossible pour bon nombre de répondre aux codes de conduites infectes qui leur sont imposés.

Les médecins et les soignants malgré toute leur bonne volonté, sont incapables de soigner efficacement bon nombre de malades sévères y compris dans leur rang. Ils doivent donc sacrifier ceux qui dérangent (dissidents, vieillards, malades coûteux, handicapés, ...), ce qui n’est pas sans rappeler de funestes pratiques du passé.

Les virus ont une capacité exceptionnelle de mutation et de reproduction massive. Le coronavirus pourrait avoir déjà muté en Europe.

Le peuple est incapable de transgresser l'interdiction de se déplacer et de communiquer par le Net, rendant toute capacité de relations vivifiantes (conjugale, familiale, amicale, économique, ...) impossible. Le confinement partiel ou total oblige les couples et les familles à faire face de façon brutale et de manière imprévisible à toutes les difficultés transgénérationnelles et actuelles non résolues à huit clos.

L'industrie pharmaceutique est incapable d'offrir rapidement des antiviraux, des anticorps monoclonaux, des vaccins ou des médicaments efficaces et même les antipyrétiques produits en Chine pourraient être prochainement en rupture de stock.

L'industrie à l'arrêt est incapable de fournir des masques, des vêtements de protection, du matériel hospitalier, des kits de diagnostic en nombre suffisant. Certaines usines de production de médicaments obligent leurs ouvriers à faire des heures supplémentaires pour éviter une rupture de stock.

Les différents gouvernements, même en mâchant leurs mots, sont incapables de sécuriser les populations qui ne sont plus capables de leur faire confiance. L’Europe n’a que 4 mois de stock des médicaments essentiels (hormones, « anticancéreux », antipyrétiques, ...), qui sont produits principalement en Chine et en Inde.

Les comportements

Le 31 décembre 2019, un mois après le premier cas officiel, les autorités chinoises préviennent l’OMS.

Le nouveau SRAS est caractérisé par de la fièvre élevée, une rhinite, de la toux sèche et parfois de la diarrhée infectante et de la dyspnée pouvant déboucher sur un Syndrome Respiratoire Aigu Sévère dû à une pneumonie virale typique.

Les sujets considérés comme plus fragiles, vivants comme des animaux en troupeaux c'est-à-dire les plus à risque de développer la maladie et de décéder (enfants, handicapés, employés, ouvriers, prisonniers, hospitalisés, vieillards et porteurs d'autres maladies) sont confinés dans des lieux où ils sont privés d'air libre, de liberté d'expression et de liberté de mouvement. Selon les sources mondiales officielles, il y aurait déjà plus de 7.000 personnes les plus à risques officiellement décédées et près de 2O0.000 contaminées. Dans 128 pays Hors Chine, le nombre de contaminations et de décès (Hong Kong, Macao, Taiwan, Corée du Sud, Philippines, Italie, France, Espagne, Japon, Israël, Iran) explose. Des nouveaux foyers sont apparus dans des hôpitaux et des prisons (400 cas).

La Corée du Sud avec plusieurs centaines de cas, dont 150 membres de l’église shiwcheoni de Jésus qui ont été contaminés lors d’offices, devient le plus grand foyer hors Chine en Asie. Des décès collatéraux de cette crise sanitaire, c’est à dire toutes les autres urgences et suicides de personnes séquestrées à domicile sans revenus, sont passés sous silence.

En chine, la vente d'antipyrétiques a été interdite aux pharmacies pour OBLIGER les personnes fébriles à se rendre à l'hôpital. Les hôpitaux, totalement débordés par les cas sévères, faute de lits, envoient les cas désespérés dans des mouroirs et les malades suspects en bonne condition sont concentrés, entassés et enfermés manu militari dans des lieux de fortunes favorisant les contaminations de près de la moitié d'entre eux. Les soignants exténués, comme les ouvriers travaillant à la chaine (Taylorisme), ne peuvent ni boire, ni manger, ni même aller aux toilettes les obligeant à porter des couches culottes pendant leurs gardes. Faute d'équipements le personnel ne change d'équipement que toutes les 4 à 8 heures, augmentant les risques de contaminations. Certains pètent les plombs ou même se suicident mais ces statistiques sont dissimulées. Des centaines de médecins militaires ont été réquisitionnés.

41,3% des malades sont contaminés à l'hôpital. 26% sont placés aux soins intensifs. 47% nécessitent une assistance respiratoire. 4, 3% au lieu des 2 à 2,2% officiels décèdent. C’est la raison pour laquelle en Europe, les patients sont priés de ne pas se rendre au cabinet de leur généraliste ou aux urgences mais d’appeler leur généraliste de chez eux pour être conseillés et éventuellement orientés.

Les malades de pays en voie de développement ne disposant pas de tests, les porteurs sains asymptomatiques non testés et les 50 à 70% de faux négatifs du test de diagnostic économique des porteurs contagieux restent ou sont renvoyés dans leur famille à domicile. Les soignants symptomatiques qui n'ont pas toujours droit au test sont contraints de reprendre le boulot 7 jours après l'arrêt de la fièvre, alors qu’ils sont encore contagieux, faute de personnel. Mais un nouveau mode de détection a fait bondir le bilan en Chine et inquiété les bourses.

Les 3 verbes de la fonction du système respiratoire sont : respirer, inspirer le souffle de vie, (l’oxygène) et expirer le souffle de mort (le gaz carbonique).

Plus la qualité de l'air est vivifiante sur le plan physique, énergétique, émotionnel, mental et spirituel, plus la respiration peut être ample, profonde et harmonieuse. Grâce à l’arrêt de toute activité industrielle et des déplacements, l’air mondial est redevenu respirable.

283 millions de trajets, de quoi brasser et contaminer mortellement l’air, ont été enregistrés pour les fêtes en Chine. Des contrôles journaliers de la température des voyageurs sont effectués au retour en ville et au travail.

Xi Jinping est parvenu à centraliser les pouvoirs comme jamais depuis Mao Zedong et à imposer à tous les fonctionnaires une FIDELITE sans faille grâce à une surveillance drastique et à des sanctions sévères par les commissions d'inspection de la discipline locales. Les initiatives privées sont interdites. L’aide sociale ne peut être acheminée que par les organismes affiliés à l'état-parti. Critiquer le régime ou même faire de l’humour sur le Net est sujet à de violentes répressions, censures et isolement par interdiction d’utiliser le Net et tous les services associés (banque, réservations, achats, ...).

La circulation est interdite et les rues sont bloquées par des postes de contrôle des laissez-passer et de la température. Des drones surveillent les sorties et des hauts parleurs hurlent dans les rues :

« S’il vous plait, ne sortez-pas ! »

Aussi le port du masque chirurgical, l'auto-imposition de quarantaine et le confinement obligatoires depuis le 23 janvier à l'hôpital, à domicile, dans une cabine de bateau ou dans des lieux de concentration de fortune (gymnases, stades, centres d’expositions, hôtels, ...) pour éviter la contamination des où par les autres, ne répondent pas à l'essence même du système respiratoire.

De tels comportements contribuent ainsi à aggraver le conflit d'être privé d'air libre et de libre circulation. L'atmosphère irrespirable de tels lieux, lourdement chargée émotionnellement d'angoisses de mort est loin de contenir l'énergie vitale (prâna) nécessaire pour le bon fonctionnement du corps humain. La tonalité de toux, de dyspnée et de la détresse respiratoire ne pourra que plus encore se faire sentir si les voies respiratoires et les alvéoles pulmonaires ne peuvent pas s'ouvrir au passage d'un air vivifié.

Quand la censure tue !

Les statistiques du Japan Times ont mis en évidence la censure immédiate par une armée de censeurs des réseaux sociaux chinois (WECHAT & WEIBO) dès le début des « rumeurs ». Le businessman chinois Hu Li a vu son compte WeChat bloqué en Allemagne pour avoir qualifié « d'échec » la gestion de la crise par le gouvernement. Même l'hymne des pro-démocraties de Hong Kong « Do you hear the people song » a été retiré du net. 351 internautes ayant posté des vidéos affreuses sur la détresse dans les hôpitaux ou des « rumeurs » sur le net comme Fangbin ont été arrêtés puis ont disparu. Le monde qui a longtemps fermé les yeux sur les camps de concentration et la propagande nazie semble avoir oublié la leçon.

Seulement 40% des informations dans les médias chinois peuvent être consacrés au coronavirus et le département de la propagande a envoyé 300 journalistes des médias d'état et des directives les obligeant à raconter des « histoires émouvantes à propos du personnel soignant de première ligne » pour « réchauffer les cœurs ». Et depuis début mars, avec la propagation en Occident, les données sur l’évolution du coronavirus en chine se font rares.

Les lieux de cultes pouvant accueillir 1000 personnes sont fermés. Le Pape François n’a pas donné sa bénédiction dominicale devant une assemblée place St Pierre mais par un lien vidéo. L’ Arabie Saoudite a fermé ses frontières pour les nombreux étrangers qui viennent annuellement à la Mèque. Disney a fermé ses parcs en Asie, France et USA. Les écoles, hôtels, cafés, restaurants, salles de sports, théâtres, opéras, magasins non alimentaires et les lieux publics sont fermés

Des mesures draconiennes sont prises pour empêcher la propagation des virus pour la libre circulation et la saturation des hôpitaux et surtout des services de réanimation.

Mais, comble d’incohérence, les français, eux ont pu aller voter pour les municipales. Les lieux de vacances, Certains interdisent même aux couples de se donner la main ou de s’embrasser dans l’espace publique sous peine d’amende.

L'identité : Pneumonie Virale à Coronavirus COVID 19

Les chercheurs chinois ont réussi le séquençage de l'ARN du Coronavirus et l'ont communiqué à leurs homologues dans le monde entier.

Chacun se sent-t-il encore un être humain unique ?

Réaliser que nous communiquons à travers le même air éveille la puissance de l'expression du souffle et du verbe de la fraternité du vivant.

Certains plus « complotistes » ou « conspirationnistes » pensent à tort ou à raison que ce virus aurait été créé à des fins de génocide mondial afin d’arrêter la démographie galopante. Quand bien même, c’est faire très peu de cas de nos capacités personnelles et de celles de la Nature Intelligente à contrer de tels desseins funestes.

Nous sommes des êtres de CŒUR et UN (CoRoNa), nous sommes reliés par le souffle et notre attitude peut influencer à tout moment ce qui se passe ailleurs.

Le but

Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Le langage corporel s’exprime en maux.

L’insupportable au sein de notre environnement qu’on ne peut mettre en mots (Mal-a-dire) nous tue à petit feu.

Le Coronavirus apporte une nouvelle information au système respiratoire pour qu’il mute et permette aux mutants d’oser BRONCHER, PARLER, BOUGER et ACCUEILLIR LE SOUFFLE DE VIE RÉCHAUFFANT et sortir de l'esclavage industriel commercial et des dictatures qui privent de la liberté de vivre heureux, à changer d'air et à aller où bon nous semble quand le cœur nous en dit.

Les chercheurs développent quant à eux de nouvelles recherches et font de nouvelles découvertes mais ils se rendent bien compte qu'ils peuvent bien peu de choses face au règne myco-bactério-viral et à sa capacité de propagation vertigineuse qui nous le fait bien savoir ! Le contrôle de l’humain sur la nature et le climat est illusoire.

Le (bon) sens

Alors que partout dans le monde des lanceurs d'alertes préviennent des conséquences désastreuses du réchauffement et dérèglement climatiques, des déforestations et des pollutions industrielles, osant se faire entendre parfois au péril de leur liberté et de leur vie, la Chine, les USA et le Brésil, les plus grands pollueurs de la planète, continuent à imposer leur dictat économique. Mais le coronavirus a réussi à faire mieux en moins de temps que toutes les ONG en matière de climat et de pollution.

Partout la biodiversité est menacée au profit du « communisme économique mondialisé ».

Cette pandémie de bureaucratie autoritaire et de violation des droits de l'homme menace d'avantage l'humanité que le Coronavirus qui nous incite à retrouver le Sens de la Vie et la Sagesse ancestrale chinoise.

Ce coronavirus nous réveille et soutient ceux qui déjà dénonçaient et agissaient face à cet état de fait.

La Sagesse du Coronavirus pour être Couronné

L'Empire du Milieu a jadis offert à l'Humanité en devenir une Sagesse de Vie inestimable appliquée dans la Médecine Traditionnelle Chinoise, que le communisme et le capitalisme ont balayées. Les pratiques de Respiration, du Tai Chi, du Qi Quong et de la méditation, des prières, des mantras, des Mudras, de la danse, du chant, de la musique apaisent les mœurs et accroissent la sécurité et les relations avec tous les êtres vivants.

La sagesse des kabbalistes en français nous permet de voir que la survie (anagramme de virus) nécessite un cœur uni (CoRoNa).

« Nous avons chacun un rôle à jouer pour instaurer un climat de paix authentique. Si, en tant qu’individu, on parvient à désamorcer ses bombes intérieures – en neutralisant ses pensées et ses émotions négatives et en cultivant ses qualités positives – on crée des conditions favorables au désarmement extérieur. » - Dalaï Lama –

La prévention

Et ce ne sont donc pas la grandeur, la force ou la fortune qui rendent sain mais l'équilibre entre Ciel et Terre et entre tous les êtres vivants des 8 règnes avec qui nous partageons le même air.

Le 6 mars, le centre de référence national signala une pénurie des plusieurs composants des tests de contamination. En conséquence, seuls quelques échantillons « prioritaires » de patients à hauts risques ou gravement malades seront analysés, les autres seront conservés au frigo pour être utilisés si la personne devient prioritaire. Mais l’université de Namur vient de réhabiliter un test ancien avec des produits qui ne sont pas en pénurie. De quoi tester plus de personnes.

Mouvement et respiration

En 1918, des médecins généralistes avaient réussi à éviter à leurs patients grippés de mourir en leur conseillant de se mouvoir (promenades à pied ou à vélo, ...) librement à l'air libre vivement recommandé aujourd’hui en gardant une distance de 1,5 m. Tout le contraire de l'isolement et du confinement prônés aujourd'hui à tous. S’aérer idéalement en forêt (Sylvathérapie) ou dans les parcs, à la mer ou à la montagne et aérer son habitat tous les jours permet d’éviter la surchauffe qui assèche les voies respiratoires.

Et bien évidemment, oser aller dehors là où le vent vous porte, là où l’air vous donne envie de respirer à plein poumons et de dire oui à la vie et à vos envies.

Contribuez à la qualité de l’air intérieur de vos demeures où que vous soyez, surtout si vous êtes confinés, dépassez le stade des dirigeants du d’accord pas d’accord, des jugements binaires de bien et de mal qui enveniment très vite l’atmosphère. Apprenez à prendre de la hauteur, à avoir une vue d’ensemble et à vous positionner au-dessus de la mêlée. Nuancez vos propos autant que ceux des autres, trouvez votre opinion personnelle et faite preuve de créativité pour la vivre et non pas l’imposer.

Micronutrition

Sur base de cette information et l’absence de vaccin, l’accent doit avant tout être mis sur la prévention.

Outre les mesures de confinement et d’hygiène pour aplatir la courbe de contamination et éviter saturer les soins intensifs et les respirateurs, l’accent peut être mis sur la prévention en médecine générale.

Pour ce faire, il convient d’optimiser le système immunitaire pour qu’il puisse réagir le plus adéquatement. Une réaction insuffisante (vieillards, malades chroniques, personnes affaiblies par des médicaments ou des chimiothérapies) ou exagérée (jeunes) du système immunitaire peut être préjudiciable.

Cette optimalisation du système immunitaire passe par un système digestif sain, c’est-à-dire capable d’offrir une barrière efficace aux molécules indésirables et une absorption de micronutriments essentiels pour le bon fonctionnement de la défense de nos cellules.

Pour venir en aide aux généralistes de terrain, le laboratoire LIMS met à disposition un Bilan d’Investigation Préventif des défenses antivirales mis au point par le professeur Vincenzo Castronovo. Ce n’est pas un test de détection du coronavirus.

De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence des facteurs qui améliorent les capacités des défenses antivirales et réduisent les réactions inflammatoires du système immunitaire sur actif.

Le BIP mesure les taux de zinc, cuivre, sélénium, vitamines A, D, E, du glutathion, de l’acide dihomogammalinoléïque, de l’acide arachidonique, de l’acide eicosapentaènoïque. Mais aussi du rapport acide arachidonique/acide eicosapentanèoïque qui est un indicateur de la gravité de la réaction inflammatoire qui accroît les risques de réanimation et de décès. Parallèlement, un test d’urine peut mettre en évidence un trouble de la flore intestinale (microbiote) et de la putréfaction qui peuvent affecter les capacités de défenses antivirales.

Par cette correction de la dysbiose et la supplémentation en micronutriments, le patient pourra restaurer ses mécanismes de défenses face aux virus.

Macronutrition

De nombreux éléments qui n’ont pas toujours fait leurs preuves scientifiques à défaut d’études, tels l’argent colloïdal, le chlorure de magnésium, des épices et des huiles essentielles (cannelle, gingembre, curcuma, anis étoilé, thym, origan, eucalyptus, ...) en spray, diffuseurs, aérosols, tisanes, bouillons, soupes, vins chauds et en cuisine selon la loi des cinq éléments de la MTC.

L’eau de mer (livrable par poste et à prix aborable chez vitanat.be) fut le premier nutriment de mer(e) originelle car elle contient presque tous les éléments du tableau de Mendeleïev et la première protection des bactéries à l’origine de nos cellules contre les ultra-violets du soleil. Elle permet d’accroître la vitalité de nos cellules et leurs capacités de protection grâce à tous ses minéraux et oligoéléments par une à plusieurs prises par jour.

La vitamine C a été utilisée en haute dose en intra veineuse par les médecins chinois qui la propose à leurs collègues italiens.

La thérapeutique

Face aux épidémies L’AMOUR, LE RESPECT et LA LIBERTE D’EXPRESSION, de MOUVEMENT DU VIVANT, l’entraide (coopération) sont les meilleurs remèdes pour retrouver la Santé !

L'OMS ne définit d'ailleurs plus la Santé des êtres vivants par une absence de symptômes mais par un bien-être physique, énergétique, mental, social et on pourrait rajouter conjugal, professionnel, politique et spirituel.

La réalité c’est qu’aujourd’hui, malgré l’effervescence de tous les laboratoires à proposer en premier un « vaccin » pour toucher le jackpot, il n’y a pas de remède.

Il faut saluer le courage et le dévouement de tous les médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, soignants, aidants qui agissent avec les moyens du bord.

Les scientifiques et les médias dénigrent les « recettes de bonne femme » ou de grand-mère qui fleurissent sur le Net. Mais dans les situations d’impuissance et de désespoir, tout ce qui peut générer un effet placebo est bienvenu. L’efficacité du placebo a été prouvé scientifiquement même si certaines pratiques ou usages n’ont pas été scientifiquement prouvées. Mais faute d’études, rien ne prouve qu’il n’y a pas un effet autre que le placébo.

L’HOMŒOPATHIE, à l'origine de LA MEDECINE SENSITIVE COOPERATIVE, a permis à bien des homœopathes de par le monde comme Hahnemann en son temps, de faire face efficacement à des épidémies quand il n’y a aucun traitement efficace. Les patients qu'ils ont aidés à guérir, comme en 1918, sont innombrables et ce en utilisant simplement deux remèdes choisis judicieusement : Gelsemium sempervirens pour libérer de la peur de bouger ou broncher et Bryonia pour libérer de la peur de mourir et ainsi rééquilibrer la force vitale. Elle peut aussi venir en aide cette fois-ci avec des remèdes comme BELLADONNA ATROPA, dont l'intérieur du fruit sectionné figure une chauve-souris, réservoir supposé du coronavirus. Atropos, dans la mythologie grecque est la parque qui coupe le fil de la vie.

C'est un remède pour ceux dont la vie ne tient plus qu'à un fil car ils sont terrassés par une fièvre élevée avec délires furieux, présentant des symptômes de congestion, d’hypertension, de toux et de pneumopathie virale sévère. Il est aussi le seul remède connu pour ceux qui rêvent de chauve-souris. Selon la Loi Mosaïque c'est un animal impur devenu le symbole de l'idolâtrie et de la frayeur. Mais en Extrême-Orient c'est le symbole du BONHEUR car l'idéogramme FU qui la représente est l'homophone de celui signifiant bonheur. Les cinq chauves-souris disposées en quinconce sur le vêtement du génie du Bonheur représentent les cinq Bonheurs (Wu Fu) : Richesse, Longévité, Tranquillité, Santé et Bonne mort. Sa grosse tête a incité les Taoïstes à pratiquer la fortification du cerveau. Rien d’étonnant, de ce fait, qu’elle constitue une nourriture d’immortalité en Extrême- Orient qui est désormais interdite sur les marchés. Heureusement, grâce au coronavirus, les animaux sauvages et libres ne peuvent plus être consommés en chine.

Ironie du sort, le film « JOKER » sur l'origine transgénérationnelle du conflit entre JOKER et BATMAN - l'homme chauve-souris libérateur de Gotham City et pendant américain de MULAN libératrice de la Chine - est sorti en salle juste avant le diagnostic et a été primé pendant l'explosion de l'épidémie. Le plaidoyer pour l'environnement de Joaquin Phoenix (Joker) lors de la cérémonie des oscars met bien en évidence combien la majorité de l'humanité est déconnectée du vivant (Atropa) et doit ouvrir les yeux (atropine).

Un autre remède, OPIUM extrait du Papaver somnifère, pourrait venir au secours de nos frères chinois en grande frayeur et détresse vis à vis desquels nous avons une dette coloniale et qu'il nous est possible à présent d’aider. En effet l'opium a été utilisé pour soumettre le peuple chinois aux temps coloniaux, dont MAO les en a libérés pour les plonger ensuite dans une dictature qui les paralyse de peur. Le film « FEARLESS (sans peur) » avec Jet Li, illustre bien le thème de ce remède et vous permettra de vous faire une petite idée de la SOUFFRANCE vécue par le peuple chinois d'alors. L'opium, est le remède de ceux qui rêvent du paradis et de la vie en rose mais vivent l'enfer mortel au quotidien. Celui aussi des Accidents Vasculaires Cérébraux, quand la Vie ne circule plus correctement, que l'hypertension est à son comble et que tout risque de péter. C'est le seul remède connu qui s'adresse aux patients rêvant de DRAGONS, à NE PLUS (FAIRE) TAIRE ASSEZ, animal si cher aux chinois pour son SOUFFLE SPIRITUEL RECHAUFFANT. Selon le DR Bernard Vial, le patient a l'impression de se comporter en héros lorsqu'il conteste en éternel adolescent révolté l'autorité du père dont il se croit supérieur. Il est paralysé intérieurement (inertie du transit intestinal, blocage respiratoire, paralysie du système locomoteur, ...) par peur de ne pas être à la hauteur de ses assertions. Et comme toutes les Papavéracées, c'est un remède d'exil, de peur de la mort et de la réalité décevante et irrecevable.

Un troisième remède CHINA, la quinine, pourrait être utile aussi. La chloroquine utilisée pour traiter la malaria s'est avérée utile dans le traitement des patients infectés au coronavirus. C’est le remède de l'archétype de Caïn que les hébreux mettent en lien avec le peuple chinois. Il traite les grippes sévères épuisantes. Cette plante de la famille des Rubiacées, selon Bernard Vial, traite l'indigence affective des abusés désabusés qui n'ont plus confiance dans les sentiments mais éprouvent cruellement le manque d'amour. Il agit sur la Confusion entre l'Etre spirituel et la matière (l'âme à tier), avec tendance à opérer un transfert sur les biens matériels sans lesquels il croit qu'il ne peut être bien. Le patient s'agite jusqu'à l'épuisement dans des entreprises éparpillées qui doivent lui rapporter monts et merveilles.

Pour ceux qui ont déjà appris à utiliser l’ HoMSHaM (l’Homœopathie Shamanique), la recherche e RNS (Règne-Remède-Nombre-Symbole de la dilution-dynamisation) encore plus respectueuse de la loi de Similitude, permettra encore mieux d’œuvrer préventivement et curativement. Des remèdes comme la chauve-souris, le Pangolin, la Civette ou même les ondes 5G, pourraient être communiqués épigénétiquement.

Et dire que l’Homœopathie, cette discipline scientifique a été mise à mal sournoisement durant des siècles et mise au placard dans de nombreux pays par la dictature médico-pharmaceutique comme la Médecine Traditionnelle Chinoise par la révolution communiste. L’ironie serait que les autorités après avoir réussi à les bannir à force de manigances dictatoriales sournoises, se voient obligées de les réintroduire.

LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE (MTC), pour retrouver cet équilibre entre le Ying et le Yang, pourrait utiliser ses petites aiguilles (acupuncture) et son énorme pharmacopée naturelle millénaire décimée par la révolution et oubliée par bien des médecins chinois communistes occidentalisés.

Et si jamais, malgré cette mise en application, vous contractiez le coronavirus, pensez à laisser la chauvesouris vous initier à ne pas avoir la grosse tête et à vivre la tête en bas. Elle vous apportera richesse, bonheur, longévité et santé !

À SUIVRE dans d’autres articles à paraître.

Coronavirus : prévention

 

Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter : Infos, articles & vidéos
Saisissez votre

Recevoir : en Fr
Recevoir : en Fr et Nl